Pour les administrateurs salariés d’Enedis, la proposition de la CRE de TURPE 5 HTA/BT est inacceptable

Le 6 septembre, les administrateurs salariés au Conseil de Surveillance d'Enedis ont adressé à la CRE leur contribution à la consultation publique relative aux prochains tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité TURPE 5 HTA/BT.

"Le prochain tarif doit permettre l'atteinte des objectifs de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, le respect des engagements de la France vis-à-vis de l'Europe et de la COP21, le respect du contrat de Service Public, de la péréquation tarifaire, et des engagements envers les autorités concédantes.

Pour cela, nous soutenons la trajectoire d'investissements d'Enedis, qui présente une augmentation moyenne de 9% hors investissements Linky. Nous tenons à souligner que la demande de hausse tarifaire d'Enedis, de +3,9%, s'accompagne d'efforts de productivité importants dans de nombreux domaines et notamment de la part de l'ensemble du personnel d'Enedis, avec des conséquences non négligeables sur la qualité de service et des conditions de travail.

La proposition d'évolution de TURPE 5 HTA/BT de la CRE se situe entre 0% et +2,5%.Cette proposition intègre l'augmentation du TURPE HTB, laquelle se situe entre +4,6% et +9,6%. Ceci signifie que la CRE s'apprêterait à prendre la responsabilité de diminuer, dans une fourchette entre -2% et 0%, les moyens dont dispose Enedis pour accomplir ses missions de Service Public. Pour les représentants des 35 000 agents d'Enedis, cette proposition est inacceptable."

Lire l'intégralité de la lettre :

bouton_telecharger_pdf

CFE Energies

GRATUIT
VOIR