Parc nucléaire prolongé : atout climat et système électrique

La prolongation du parc nucléaire est un atout pour le climat et pour le système électrique

Au regard de l’incomparable atout climatique et économique qu’elle constitue pour la France et de l’impératif de sûreté du système électrique que vient de rappeler France Stratégie, l’Alliance CFE UNSA Énergies appelle à la prolongation du parc nucléaire français. La position affichée par l’ASN, gendarme du nucléaire, qui envisage la poursuite du fonctionnement des réacteurs nucléaires de 900 MW, est de bon augure.

Alors que le secrétaire d’État aux affaires européennes vient de déclarer que « on n’arrivera pas à la neutralité climatique si on n’a pas une énergie stable décarbonée qui est le nucléaire » en demandant de « ne pas stigmatiser le nucléaire » dans la future taxonomie européenne, le président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a déclaré en décembre dernier envisager « la perspective d’une poursuite du fonctionnement » des réacteurs nucléaires de 900 MW.

Pour l’Alliance CFE UNSA Énergies qui vient de répondre à la consultation publique de l’ASN, la perspective ouverte par cette dernière comme l’engagement du Gouvernement à défendre l’avenir du nucléaire vont clairement dans le bon sens. Dans un contexte d’emballement climatique qui inquiète les climatologues pour qui « il faut arrêter cette machine infernale du réchauffement », l’Alliance CFE UNSA Énergies est en effet plus que jamais convaincue que la prolongation des réacteurs nucléaires existants doit être la priorité de toute politique énergétique qui marie exigence climatique, souveraineté, résilience face aux chocs énergétiques, impératif industriel et préservation des atouts économiques du pays.

[…]

Téléchargez le document complet

CFE Energies

GRATUIT
VOIR