Intersyndicale : des salariés toujours mobilisés

La mobilisation dans les IEG reste solide et durable en 2021 !

Les agents des Industries Électriques et Gazières ont à nouveau très clairement indiqué leurs refus des projets néfastes du Gouvernement français concernant le secteur de l’énergie. Projets néfastes pour les citoyens d’abord, néfastes pour la pérennité et les activités de service public de leurs entreprises, et néfastes pour les salariés eux-mêmes. Malgré le contexte toujours difficile, lié à la situation sanitaire et ses conséquences, le personnel des IEG s’est de nouveau fortement mobilisé. Félicitations !

Le 14 janvier, les agents des entreprises gazières ont encore exprimé leur colère contre le démantèlement du groupe ENGIE lié aux conséquences du plan Clamadieu et contre le projet de réglementation RE2020 qui semble exclure du mix énergétique le développement du gaz renouvelable.

Le 19 janvier, les salariés du Groupe EDF ont, pour la quatrième fois en deux mois, exprimé très clairement leur opposition au projet Hercule. Ce projet, présente des risques évidents et synonymes d’une désintégration complète du groupe EDF aux nombreuses conséquences dévastatrices.

Depuis le début 2021, l’interfédérale FNME-CGT, CFE Énergies, FCE-CFDT, FO Énergie et Mines a continué à interpeler et rencontrer les parlementaires, les élus locaux et les membres de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne afin de réaffirmer son opposition résolue au projet Hercule mais aussi pour affiner sa compréhension de la situation. Très clairement, Hercule est un sujet franco-français ! S’il apparaît que le droit européen a des conséquences sur la régulation des secteurs d’activité comme l’énergie, ce n’est pas lui qui est à l’origine du projet Hercule de désintégration d’EDF.

Par ailleurs l’interfédérale répond favorablement à la proposition de rencontre et d’échange qui lui a été faite par le DRH Groupe EDF. Cette rencontre sera une nouvelle occasion pour l’inter fédérale d’exiger sans aucune ambiguïté, car c’est le mandat confié par le personnel et la direction d’EDF doit comprendre qu’il est mobilisé pour LE RETRAIT DU PROJET HERCULE.

L’interfédérale reste déterminée et prévoit d’ores et déjà :

  • Une mobilisation des représentants du personnel, pour porter la voix des agents des IEG, les matinées des 4 et 11 février, jours où Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, et Bruno Le Maire, Ministre des finances, seront auditionnés devant l’Assemblée Nationale.
  • Un appel à la grève* des salariés du Groupe EDF, le 10 février, au moment où Jean-Bernard Levy, Président d’EDF, sera lui aussi tenu de s’expliquer à l’Assemblée Nationale.
  • L’envoi d’un courrier à tous les maires de France les interpellant sur la filière gazière.
  • Un courrier au premier ministre Jean Castex, de l’inter fédérale et des groupes politiques des parlementaires de l’opposition.

Les salariés restent mobilisés et déterminés !

Téléchargez le communiqué

CFE Energies

GRATUIT
VOIR