Lettre des administrateurs salariés de GRDF n° 35

Les administrateurs salariés vous informent sur les points du Conseil d’Administration de GRDF

Nous arrivons à la fin de cette année 2022 qui restera dans les annales de GRDF comme une année très compliquée, et cela, à plusieurs niveaux !

Premièrement, sur le plan économique, malgré une fin d’année 2021 et un début 2022 prometteurs, la guerre en Ukraine et une inflation galopante ont entrainé une baisse importante de la production et de la consommation de gaz en France et en Europe.

L’arrêt des livraisons du gaz russe, la pénurie d’électricité ont fait exploser le prix de l’énergie en Europe. Malgré le bouclier tarifaire mis en place par l’État français, environ cent mille Français ont abandonné le gaz au profit d’une autre énergie. Et la conjoncture économique a fait que la quantité de gaz transitée dans notre réseau de distribution est en baisse d’environ 7 %. Ces mauvais indicateurs ainsi qu’une politique publique défavorable au gaz, même vert, seront hélas visibles sur notre chiffre d’affaires à la fin de cette année.

Deuxièmement, sur le plan social, GRDF, comme toutes les entreprises de la branche des Industries Électriques et Gazières, a connu une tension sociale hors norme. L’inflation importante depuis la fin de l’année 2021 a mis à mal le pouvoir d’achats des salariés. Les aides gouvernementales et les appels à l’augmentation des salaires auprès des entreprises ont déclenché un mouvement social dur.

Si nous condamnons les actions illicites commises par certains, les administrateurs salariés, parrainés par la CFE Énergies, plaident pour un partage plus juste des richesses produites par l’entreprise et un dialogue social respectueux des différentes parties prenantes.

Le Conseil d’Administration

Depuis le début de l’année, la composition du Conseil ne cesse de se modifier. Nous avons 3 nouveaux administrateurs issus du Groupe ENGIE, actionnaire majoritaire […].

Être administrateur d’une société, c’est s’engager dans la gestion, la vie de l’entreprise. La fédération CFE Énergies a pris toute l’importance des administrateurs salariés au sein des Conseils. C’est pour cette raison qu’elle assure une formation poussée à ses administrateurs. Au sein du Conseil de GRDF, la CFE Énergies est représentée par 2 administrateurs salariés, tous les 2 certifiés Sciences Po/IFA (Institut français des Administrateurs).

Nous sommes étonnés de ces changements d’administrateurs répétés dans un délai aussi court. L’actionnaire majoritaire aurait-il du mal à recruter des administrateurs pour ses filiales ?

Espérons que ces nouvelles nominations seront les dernières jusqu’à la fin du mandat en cours. Il sera temps en 2024 de revoir la composition complète du Conseil, en particulier la nomination de nouveaux administrateurs indépendants, car ceux-ci arriveront à leur douzième année d’élu. Et le code Afep-Medef précise que le mandat d’un administrateur indépendant ne doit pas dépasser les douze ans.

Le point financier

La situation financière de GRDF est effectivement moins bonne que l’année passée. Malgré un Compte Écart Distribution (CED) favorablement orienté, plusieurs facteurs sont à prendre en considération.

En premier, le climat doux nous pénalise de 110 M€. Cette douceur a entrainé la baisse des quantités acheminées pour environ 80 M€, et l’augmentation du prix des énergies, c’est répercuté sur l’avantage en nature. La forte baisse des clients entraine mécaniquement une chute de notre chiffre d’affaires et la forte inflation nous pénalise sur nos achats de fournitures et sur l’énergie […].

Le point RSE

La direction de l’éthique vient de changer de directrice, Marie-Noëlle DUPEYRON ayant fait valoir ses droits à la retraite. Depuis novembre, c’est Laurence CONFORT qui assure cette responsabilité.

Nous avons eu le plaisir de lire un document appelé « Vigie de la RSE », celui-ci nous expose l’ensemble des critères RSE de GRDF répartis par région et par directions nationales. L’étude nous montre concrètement le chemin parcouru et celui à suivre pour atteindre les objectifs nationaux fixés. Il est regrettable que certaines régions soient très en retard sur les critères environnementaux et éthique.

Quand on évoque la RSE, de quoi parlons-nous ? Tout d’abord, il faut reprendre les 3 actes :

  1. La transformation indispensable de notre cœur de métier.
  2. 2. La création de valeur par notre encrage local sur tout le territoire national.
  3. 3. Tous les agents acteurs de notre exemplarité sociale et environnementale.

Mais il faut aussi entendre que cela se traduit au sein du Conseil d’Administration par l’ESG qui correspond à la prise en compte de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance dans les processus d’analyse et de décision d’investissement.

En effet, avec la « Vigie de la RSE », nous avons donc un point de situation depuis 2019 et la mise en lumière de tous les métiers, pilotes et référents RSE (Dir-COM, DRH-T, Pétram, Controlling, Délégation stratégique, Projet Biométhane, DT, DTI, Innovation & International, Développement, Dir Achats, P2S, DSI, DAf).

People Review

Nous avons eu plaisir à rendre visite aux deux directeurs et à nos collègues de la région Nord-Ouest. Nous avons échangé avec les salariés du site de Roubaix qui ont subi, il y a quelques mois, un grave incendie, obligeant la direction à expatrier ceux-ci sur le site de Lille avec beaucoup de bienveillance et d’attention.

GRDF est fortement mobilisée sur la signature de nouveaux contrats de concession. Après les grandes métropoles, c’est au tour du SIGEIF et suivront Toulouse, Brest, Angers, Tours. Celui de Saint Germain-en-Laye est particulièrement attendu !  Ainsi que le renouvellement du partenariat avec la fondation Mines ParisTech.

Le Conseil d’Administration a eu l’honneur de visiter le site de méthanisation de boues d’épuration Carré de Réunion à Saint-Cyr-l’Ecole, géré par Hydreaulys, ainsi que le site R&D d’Air Liquide.

GRDF est partenaire du dispositif ECOGAZ de GRTgaz.

Le COMEX de GRDF vient de valider le lancement d’un réseau organisé par les agents pour tous les agents de GRDF sur la diversité et tout particulièrement sur la question LGBT+ en entreprise. Il se nomme GAZ’PRIDE.

GRDF travaille sur un projet de rénovation du site de l’école des métiers du gaz de l’entreprise Gaz de France à Saint Etienne de Montluc. Projet qui vise à moderniser les espaces d’entrainements et d’enseignements théoriques mis à la disposition de GRDF, GRTgaz et tous nos prestataires. Projet prévu à l’horizon 2025 – 2026

Les administrateurs salariés parrainés par la CFE Énergies vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d’année en famille

 

Télécharger la lettre