Les ministres ne nous ont pas convaincus

Les Ministres POMPILI et LEMAIRE ont reçu l’interfédérale…
… sans convaincre personne !
Le 8 avril, jour des 75 ans des nationalisations,
TOUS en grève pour refuser le démantèlement d’EDF !

Les fédérations syndicales FNME-CGT, CFE Énergies, FCE-CFDT et FO Énergie et Mines ont enfin été reçues par les Ministres POMPILI et LEMAIRE.

Enfin, car les fédérations avaient depuis plusieurs mois, demandé à être reçues par le Gouvernement qui, en étroite collaboration avec la Direction d’EDF, avance dans les négociations avec la Commission Européenne et sur le projet « Hercule », dans la plus grande opacité, sans aucun dialogue social avec les représentants du personnel ni débat démocratique avec les élus de la République.

Lors de cette rencontre, nous n’avons rien appris de nouveau excepté sur la forme, car les deux Ministres ont présenté un projet de réforme d’EDF qui ne fait plus référence à Hercule ni aux entités Bleu, Azur et Vert. Une réforme qui porte désormais la structuration juridique suivante : une société EDF SA maison mère 100 % publique et donc renationalisée, une filiale EDF Hydro quasi régie 100% publique et nationalisée, et une société « EDF énergies renouvelables et réseaux » dont le capital pourrait être ouvert jusqu’à 30 %.

Mais sur le fond, le projet de réforme présenté est bel et bien un copié/collé du projet initial Hercule prévu qui ouvre la voie au démantèlement d’EDF !

Alors que l’Interfédérale souligne depuis plusieurs mois l’absence de dossier écrit, les Ministres se sont engagés à adresser aux fédérations syndicales un document de présentation de leur projet de réforme. Néanmoins, en l’absence d’accord détaillé finalisé avec la Commission européenne, les incertitudes persistent sur de nombreux points et sur des points majeurs. Modalités de régulation, financements croisés qui sont au cœur du modèle intégré… Les Ministres n’ont apporté aucune précision aux interrogations exprimées par les fédérations syndicales depuis des mois sur les zones d’ombres qui existent.

Pour autant, les Ministres souhaitent que le dossier avance à marche forcée et soit finalisé avant les prochaines échéances électorales, comme si ces dernières prévalaient sur la recherche de solutions pour EDF.

En résumé, l’Interfédérale a eu droit à une présentation d’un projet réforme quasi-identique au projet Hercule qui aura les mêmes conséquences pour le pays, les citoyens, l’entreprise et les agents du Groupe EDF.

Cette rencontre a permis une chose : renforcer la détermination de l’Interfédérale à refuser ce projet destructeur pour l’avenir d’EDF.

Le 8 avril, le personnel doit prendre son destin en main, maintenir la pression et envoyer un message clair au Gouvernement pour refuser le projet de démantèlement d’EDF, qu’il s’appelle Hercule ou autrement !

Les fédérations syndicales FNME-CGT, CFE Énergies, FCE-CFDT et FO Énergie appellent les agents à faire grève et à participer aux rassemblements organisés sur le territoire dans les départements et les sites de travail.

Le 8 avril, ENSEMBLE, donnons un autre avenir à EDF !

Téléchargez le document

CFE Energies

GRATUIT
VOIR