La CFE Énergies signe le nouvel accord mondial d’ENGIE

Le 20 janvier 2022, à l’issue d’une longue période de négociation, la CFE  Énergies s’est associée aux 3 grandes fédérations syndicales mondiales (IndustriALL Global pour le secteur de l’énergie, IBB pour le bâtiment et du bois,  et ISP pour les services publics ) pour la signature du nouvel accord mondial sur les droits fondamentaux et la responsabilité sociale du groupe ENGIE, dans la continuité de l’accord de 2010.

Cet accord porte sur les droits fondamentaux, la santé-sécurité et la qualité de vie au travail, la protection sociale et  inclusion, l’emploi et développement des compétences, un dialogue social de qualité. Il constitue un socle commun de garanties sociales  à l’ensemble des salariés du groupe dans le monde. Il permettra de renforcer et de compléter les engagements antérieurs d’ENGIE vis-à-vis de ses collaborateurs et d’en élargir le portée pour prendre davantage en compte l’impact global et indirect de ses activités.

Pour la CFE Énergies plusieurs améliorations essentielles étaient à intégrer dans le nouvel accord en plus bien sûr de engagements antérieurs à renouveler ou renforcer :

  • La mention dès le préambule de la raison d’être d’ENGIE et en conséquence de l’engagement d’ENGIE à mettre en œuvre et promouvoir une transition juste (c’est-à-dire qui ne laisse pas ses salariés au bord de la route)
  • L’intégration des nouvelles exigences liées à la loi sur le devoir de vigilance qui impose aux groupes français d’établir une cartographie mondiale des risques sociaux et environnementaux liés à leurs activités et d’élaborer un plan de vigilance intégrant l’ensemble de leur chaîne de valeur (y compris les filiales et sous-traitants)
  • Des engagements forts en terme de non-discrimination, d’égalité de traitement, de rémunération, de développement de compétences tout au long de la vie
  • Un nouveau système de management permettant un réel suivi du bon déploiement de l’accord.

Nous sommes sur les différents points arrivés à de bons résultats qui laissent encore la porte ouverte à de possibles discussions et améliorations ultérieures. La mise en place d’un forum mondial qui suivra annuellement l’application et les résultats de cet accord offrira cette opportunité. Au final, la négociation a abouti à un très bon accord et la CFE Énergies considère que l’ accord apporte de réelles avancées avec des engagements très positifs notamment en terme de couverture santé et de garantie décès pour l’ensemble des salariés du Groupe

IndustriALL
La fédération IndustriALL représente 50 millions de travailleurs des secteurs miniers, de l’énergie et de la manufacture dans 140 pays.

ISP

L’Internationale des Services Publics est une fédération syndicale internationale de plus de 700 organisations syndicales représentant 30 million de travailleurs dans 154 pays.

IBB

La fédération IBB rassemble les travailleurs des secteurs de la construction et du bois représentant 12 millions de membres dans 135 pays.