Christophe Agogué, un administrateur salarié engagé – Élection de vos représentants au Conseil d’administration d’ENGIE

En Conseil d’Administration, j’ai défendu, toujours guidé par l’intérêt social du Groupe :

  • la place du gaz (infrastructures et fourniture) comme solution aux enjeux de décarbonation de la transition énergétique (gaz verts) dans un contexte de concurrence entre les énergies et dans un cadre réglementaire et régulé contraignant ;
  • la complémentarité des énergies (gaz et énergies renouvelables intermittentes, gaz et électricité en périodes de pointe)…
  • les services liés à l’énergie dans le portefeuille d’activités du Groupe (réseaux décentralisés, efficience énergétique) ;
  • les volets sociaux et industriels des services regroupés au sein d’Equans, dans un processus de cession, où la valorisation financière doit rester compatible avec des engagements sociaux de qualité.

J’ai interpellé les différents administrateurs sur de nombreuses questions de nature financière et sociétale :

  • Définition d’une rémunération des actionnaires à leur juste valeur : des dividendes corrélés aux résultats du Groupe, compatibles avec les besoins de cash générés par d’ambitieux investissements de croissance.
  • Développement des programmes d’actionnariat salarié.
  • Implication dans les travaux de rédaction d’une raison d’être du Groupe ENGIE, dans les domaines de la diversité et plus généralement pour la promotion de la performance extra-financière.

“Je m’assure que les salariés ne sont pas le terme de bouclage de programmes de performance confondus avec des politiques d’austérité. Qu’en tant que premiers créateurs de valeur pour le Groupe, ils recueillent toute leur part dans les fruits de la croissance dont ils sont les contributeurs essentiels.