Qui veut la mort du soldat EDF ?

Bruno Lemaire et Barbara Pompili ont décidé de sacrifier EDF en passant de 100 à 120 TWh le plafond de l’AReNH.
EDF devra céder 20TWh supplémentaires à ses concurrents à un prix rehaussé à 46,2€ du MWh, contre 42€ du MWh depuis 2012.
Les conséquences vont être terribles !

L’Alliance CFE UNSA Énergies vous explique ce que cela implique :

EDF a déjà pré-vendu sa production pour 2022, donc pour fournir les 20TWh supplémentaires, EDF va devoir les racheter sur le marché au prix fort (environ 300€ MWh) ou alors aux clients auxquels ils ont été vendus… pour les mettre à disposition des concurrents qui vont à leur tour les revendre à leurs clients. Ubuesque !
Cette mesure va coûter environ 8 Mds€ d’EBITDA à EDF (soit le prix d’un EPR) et déséquilibrer son bilan, freiner ses nécessaires investissements, lui faire perdre la confiance des investisseurs, mettre en péril la cotation de l’action… Les prochains jours sont cruciaux pour l’avenir de notre entreprise.
Mais tout va très bien Madame la Marquise : « Nous remercions EDF de faire cet effort », indiquait hier soir la Ministre B. Pompili devant les caméras de LCI. Nous vous laissons apprécier.

 

L’heure est grave car sous prétexte de sauver temporairement les consommateurs, l’État va finir par tuer le seul vrai producteur sur lequel il peut compter pour assurer l’indépendance énergétique de la France. Et dans sa danse macabre, il ne lui manquera plus qu’à avoir l’idée de nationaliser la production et de mettre EDF commercialisateur dans la ronde des fournisseurs opportunistes qui ne produisent rien et ainsi renaîtra de ses cendres… HERCULE !

L’Alliance CFE UNSA Énergies va suivre heure par heure l’évolution de cette sinistre affaire. Nous saurons le moment venu prendre nos responsabilités et les décisions qui s’imposent pour préserver les intérêts de l’entreprise, des salariés, des consommateurs et de la Nation.

 

Télécharger le document

CFE Energies

GRATUIT
VOIR