Lettre des administrateurs salariés d’Enedis n°18

Lors des dernières élections au conseil de surveillance d’Enedis, vous avez désigné, à 30,6% des suffrages exprimés, la liste de l’Alliance CFE UNSA Énergies.

! Un immense MERCI pour la confiance que vous nous avez accordée !

Ce résultat nous permet d’obtenir un deuxième siège. Désormais, sur les 5 administrateurs salariés que compte l’entreprise, nous serons deux représentants de l’Alliance, aux côtés des trois administrateurs soutenus par la CGT. Nous aurons à cœur d’être à la hauteur de vos attentes et de porter haut les valeurs qui sont les nôtres dans l’intérêt des agents et de la défense du service public que nous représentons.
Les
enjeux n’ont jamais été aussi forts pour l’entreprise et ses agents : une nouvelle gouvernance se met en place à EDF, la tension sur les marchés énergétiques est exacerbée, la transition énergétique place les réseaux au cœur des politiques publiques, la résilience des infrastructures face au réchauffement climatique nécessite des investissements colossaux et des compétences en nombre, les prix de l’énergie
aggravent
la précarité énergétique de millions de foyers, le climat social est exacerbé entre inflation et projet des retraites

Le caractère contradictoire de la situation actuelle n’a jamais été aussi fort. Les marchés sont pris à contrepied de leur objectif de baisse des prix, mais ce sont les facteurs géopolitiques qu’on invoque pour les dédouaner de leur responsabilité. L’entreprise peut paraître solide auprès des investisseurs comme du grand public grâce à son modèle, mais de l’intérieur, les agents savent qu’une loi ou une réorganisation peuvent tout fragiliser. Enfin, la transition énergétique et le besoin de résilience des infrastructures face
aux
conséquences du réchauffement climatique nécessitent des investissements colossaux et des compétences en nombre. Or, dans le même temps, l’entreprise est appelée par les pouvoirs publics à participer à l’effort tout aussi louable d’éviter à un nombre croissant de foyers de tomber dans la précarité énergétique du fait de l’inflation. Cette situation de contradiction nous touchera immanquablement aussi au cours de notre mandat : il va falloir tout à la fois choisir, négocier ou résister le plus intelligemment
possible
. Pour cela, nous aurons besoin de vos retours terrains pour enrichir les débats par votre expérience et votre connaissance de l’entreprise.

En retour, nous vous rendrons compte par nos lettres d’administrateurs ainsi que par des web émissions des sujets sur lesquels nous intervenons.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter : nous sommes et restons à votre écoute.

Isabelle Chevalier                                     Renaud Piot-Mahyer

                                   

06 65 35 85 68                                                         06 22 26 62 06

Télécharger la lettre