La FECER voyage dans le futur

En marge de son Assemblée Générale annuelle, la FECER (Fédération Européenne des Cadres de l’Énergie et de la Recherche), dont la CFE Énergies est membre, a été reçue par la direction du centre de recherches SCK CEN de Mol, en Belgique. Peter Baeten et Hamid Ait Abderrahim ont présenté avec un enthousiasme communicatif les laboratoires où 900 salariés de 45 nationalités différentes travaillent sur des solutions pour le nucléaire du futur dans les domaines de l’énergie, la santé, l’environnement, et la sûreté. C’est là qu’est développé le projet MYRRHA qui devrait, à l’horizon 2050, faire entrer la transmutation des déchets nucléaires dans sa phase industrielle.

MYRRHA (Multi-purpose hYbrid Research Reactor for High-tech Applications) est une infrastructure de recherche polyvalente. Les chercheurs étudient le processus de transmutation, qui convertit les substances radioactives à longue durée de vie en substances moins toxiques à courte durée de vie. Grâce à la transmutation, le volume des déchets finaux est réduit d’un facteur 100 et le niveau de rayonnement naturel est déjà atteint après 300 ans (au lieu de 300 000 ans).

La CFE Énergies est très impliquée dans la FECER qui favorise, en dehors de tout dogmatisme, des réflexions en matière d’énergie, d’avenir de l’Europe… entre représentants de syndicats européens de l’encadrement ainsi que des actions communes. En ces temps où l’énergie est au cœur des débats politiques, la FECER a plus que jamais un rôle à jouer et la CFE Énergies y contribue pleinement.

https://www.sckcen.be/fr/nos-projets-scientifiques/myrrha