La délégation CFE-CGC du Comité d’Entreprise Européen d’EDF à Fessenheim

Il y a un an les réacteurs avaient été arrêtés sur décision politique alors que ni la sûreté, ni la rentabilité du site industriel n’étaient en cause.

La délégation a eu un échange, le 28 juin, avec la direction du site sur l’accompagnement social des salariés.

Elle a aussi pu se rendre compte de l’excellent état des installations et de l’avancement de la déconstruction. Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie sera révisée dans un an, la CFE-CGC est déterminée à empêcher qu’une telle ineptie industrielle, électrique, sociale, économique et climatique ne soit reproduite ailleurs.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR