Dossier de presse : augmentation du volume de l’ARENH

Suite aux annonces gouvernementales sur l’augmentation du volume de l’ARENH, et pour mieux comprendre la mobilisation des salariés, des managers, des directeurs, et des dirigeants de l’entreprise, retrouvez notre Dossier de presse complet.

Voici l’édito d’Alexandre Grillat, Secrétaire National Affaires Publiques :

“En offrant 20 TWh supplémentaires d’ARENH aux fournisseurs alternatifs, le Gouvernement organise la spoliation, le saccage d’EDF et la fin du service public de l’énergie.

En mettant à genoux l’électricien national, il n’hésite pas à fragiliser les investissements dans la transition bas carbone et le système électrique français.

Mener une telle politique qui sacrifie EDF sur l’autel de la propagande électorale et du soutien aveugle à la concurrence, ce n’est ni gouverner, ni défendre l’intérêt général, ni sauver l’industrie française ni protéger les Français dans la durée.

Le dispositif ARENH permettait déjà depuis de nombreuses années aux concurrents d’EDF de profiter de son électricité produite sans en assumer le moindre risque industriel. Avec cette décision gouvernementale inique, ces concurrents sont désormais protégés également des risques du marché. S’ils avaient investi dans leurs propres moyens de production, comme convenu initialement dans le dispositif ARENH, ils n’auraient pas eu besoin de 20 TWh supplémentaires. Protéger ainsi la concurrence du marché, il fallait oser !

Loin de protéger les Français comme le prétendent les Ministres, cette décision a pour premier effet, en spoliant de nouveau EDF, de protéger ses concurrents et leurs actionnaires, au premier rang desquels Total qui n’hésite pas à prétendre que « c’est l’argent du pétrole qui finance la transition énergétique » et qui est la cible de nombreuses ONG pour son greenwashing institutionnel.

Pire, cette nouvelle disposition reviendra à voir le Gouvernement et la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) cautionner les comportements prédateurs et irresponsables mis en exergue par le redressement judiciaire d’Hydroption, les pratiques commerciales abusives dénoncées par l’association CLCV et l’opportunisme de fournisseurs qui ont construit leurs marges sur le dos d’EDF et de l’ARENH durant des années. Fournisseurs qui n’hésitent pas aujourd’hui à abandonner leurs clients !

L’Alliance CFE UNSA Énergies dénonce l’extrême cynisme et l’irresponsabilité du Gouvernement. Elle rappelle qu’EDF a pour valeur le service public au service de ses clients, et non à celui des actionnaires de ses concurrents.”

Les thématiques abordées dans le Dossier de presse :

  • Tout savoir sur le dispositif de l’ARENH,
  • Le caractère ubuesque de la décision gouvernementale dans le contexte électoral,
  • Quels risques et quelles conséquences pour EDF : risque financier, démantèlement, le retour d’Hercule …
  • Quelles réactions de la part d’EDF et des parties prenantes, quelle mobilisation ?
  • La position de l’Alliance CFE UNSA Énergies, ses propositions.

Téléchargez le Dossier de Presse