COP26 : la CFE Énergies au cœur de la zone bleue

La vingt-sixième session de la Conférence des Parties (COP 26) à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques s’est réunie la première quinzaine de novembre à Glasgow afin de combattre le changement climatique, notamment après les alertes lancées par le GIEC, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat. En effet, il y a urgence non seulement à définir des ambitions à la hauteur des enjeux, mais aussi à proposer les solutions pertinentes pour atteindre le “net zero”, à définir les stratégies d’adaptation indispensables et enfin à trouver un accord sur des sujets techniques, comme les règles de fonctionnement des marchés carbone.

Outre les 196 pays signataires de la convention, un nombre croissant d’acteurs de la société civile s’impliquent dans les COP : scientifiques, ONG et entreprises, afin de faire valoir leurs solutions pour le climat et participer aux événements en marge des négociations officielles situés dans la zone d’accès restreint dite zone bleue ou dans la zone verte au public plus large.

Mais aussi les syndicats : la CFE Énergies a ainsi fait le déplacement pour être présente en zone bleue à deux journées thématiques, celle consacrée à l’énergie et celle dédiée aux jeunes (celles et ceux qui travaillent dans le secteur énergétique notamment) et à la participation du public. Notre participation aux événements organisés par les pavillons France et Royaume-Uni, par le pavillon de la santé et par ceux des grandes institutions du secteur de l’énergie (AIE – Agence Internationale de l’Énergie ou de l’OCDE – et NEA – Agence internationale de l’énergie atomique auprès de l’OCDE) ont été pour notre syndicat des temps forts de présence et de représentation à l’international au plus haut niveau. L’engagement de la CFE Énergies et des salariés dans l’atteinte des objectifs climatiques étaient ainsi au rendez-vous de cette 26ième COP.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR