Projet nouvel accord Egapro à ENGIE SA

Continuité et nouveautés

Après plusieurs réunions de négociation, le nouvel accord relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes pour la période 2022-2024 à ENGIE SA, est mis à la signature des organisations syndicales jusqu’au vendredi 11 février 2022.

Cet accord s’inscrit dans le cadre de la politique d’ENGIE en faveur de l’égalité professionnelle, qui vise à faire progresser les femmes au sein du Groupe et à les accompagner tout au long de leur carrière, tant en termes de rémunération que de parcours professionnels. À titre d’exemple, au travers de son programme fifty-fifty, ENGIE vise la parité managériale d’ici 2030.

Au périmètre d’ENGIE SA, le taux de féminisation est supérieur à 50 % depuis plusieurs années. Aussi, les actions à mener dans le périmètre se devaient d’être d’autant plus innovantes et ambitieuses. C’est dans cet état d’esprit que la CFE Énergies a formulé ses propositions.

Au-delà des dispositions classiques dans les domaines de l’embauche, la rémunération, la formation, l’articulation entre vie professionnelle/personnelle et la promotion professionnelle, qui sont reconduites dans le nouvel accord, la CFE Énergies a souhaité que soient davantage développées les actions favorisant :

  • Le changement des mentalités :
    • Pour un meilleur partage de l’investissement travail/maison en offrant notamment plus de temps aux hommes pour la parentalité. Le congé paternité devant être davantage valorisé et promu, en tenant compte qu’il est également ouvert à la personne salariée qui vit avec la mère, même sans être le père de l’enfant.
    • Pour une meilleure gestion des absences pendant les congés paternité et maternité pour le salarié et ses collègues et du retour.
  • La mise en œuvre d’un réseau féminin au sein d’ENGIE SA :
    • Pour une réflexion sur « la réussite sociale » et les différences de Leadership entre les hommes et les femmes.
    • Pour favoriser le développement des parcours professionnels des femmes (renforcement du coaching et du mentoring, suivi chiffré du programme de coaching aux femmes pour passer de l’intention à l’action).
  • Une réflexion autour des métiers dans lesquels un des genres est sur-représenté :
    • Parce qu’un métier n’a pas de genre et qu’aujourd’hui un certain nombre d’emplois sont exercés dans une grande majorité par des hommes ou par des femmes au sein d’ENGIE SA.
  • L’augmentation des places en crèche sur les gros sites (pas uniquement à la Défense).

L’accord mis à la signature reprend plusieurs de ces propositions. En outre, il assoit un certain nombre d’actions favorables à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes au sein d’ENGIE SA (voir annexes dans document à télécharger).
La CFE Énergies a donc décidé, en responsabilité, de signer cet accord ; elle s’assurera de sa déclinaison et du respect des engagements au sein des différents établissements (si l’accord est validé**).

**Cet accord sera réputé valable si les organisations syndicales signataires représentent au moins 50 % des suffrages exprimés aux élections professionnelles.

Télécharger le document avec ses annexes