Lettre de l’administratrice salariée d’Enedis n°12

Le réseau sera résilient ou ne sera pas

Résilience, de quoi parleton ?

La résilience est la capacité d’un système ou d’un groupe d’individus, à se rétablir après une perturbation extérieure (incendie, tempête, sècheresse, etc.).

On évoque ainsi la résilience dune infrastructure pour signifier son adaptation un évènement extérieur. Il sagit de son endurance par rapport des risques identifiés : crue décennale ou centennale, séisme, glissement de terrain, mais également des risques de cybersécurité par exemple .[…]

Qu’en estil à Enedis ?

Le sujet est crucial en ce qui concerne les réseaux délectricité. Après de nombreux échanges en Conseil de Surveillance et une interpellation forte de ma part, ladaptation au changement climatique a intégré la cartographie des risques majeurs de lentreprise en 2020, la trajectoire dinvestissement définie dans le programme CAPEX 2040 prend en compte lévolution des risques liés au changement climatique. Lors du Congrès de la FNCCR à Rennes en septembre, la Présidente du Directoire a dailleurs exprimé un besoin
d
investissement de 96 milliards à échéance 2040. Ce montant, pour autant important quil soit, estil
à
la hauteur des enjeux ? […]

Pour aller plus loin

Différents rapports ont souligné limportance des moyens à mobiliser pour juguler les effets du changement climatique. Retenons celui de la Banque Mondiale « Lifelines Pour des infrastructures plus résilientes » qui estime qu« améliorer la résilience des infrastructures exposées aux aléas naturels augmenterait de 11 à 65 milliards de dollars par an les besoins dinvestissements dans lélectricité, leau,
l
assainissement et les transports »
.

En synthèse

Au moment commencent les réflexions sur Turpe 7, sachons tirer les enseignements des crises climatiques de ces derniers mois : elles ne sont malheureusement qu’un avantgoût amer de notre futur probable comme le confirme le dernier rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat) paru l’été dernier.[…]

“Face à ce danger, la CFECGC et l’UNSA avec qui je suis en relation permanente se mobilisent et disent non à un modèle low cost de la distribution d’électricité. Elles invitent toutes les organisations syndicales à prendre conscience du risque et à agir ensemble.” Isabelle Chevalier

 

Télécharger la lettre complète