lettre de l’administrateur salarié de RTE – janvier 2022

L’un des faits marquants de la fin d’année 2021 pour notre entreprise et notre secteur d’activité est assurément le bilan prévisionnel 2050.
Je vois dans ce travail de grands motifs de satisfaction, qu’il faut toutefois assortir de conditions de réussite pour atteindre notre objectif : un système électrique viable avec une empreinte carbone la plus faible possible.
2022 sera une année avec de forts enjeux pour nous. Je pense en particulier à la révision de la stratégie française pour l’énergie et le climat. Elle vise à atteindre la neutralité carbone en 2050 et aura des répercussions sur le schéma décennal de développement de réseau. […]

Un projet unique et inédit
Saviez-vous que c’est la première fois qu’un gestionnaire européen de réseau de transport d’électricité réalise un exercice à un tel horizon ?

Un travail d’expertise et de concertation d’une ampleur exceptionnelle […] plus de 4 000 contributions écrites ont été apportées à une concertation de deux ans à laquelle la CFE a d’ailleurs été associée. […] Le bilan prévisionnel 2050 justifie le modèle de RTE. RTE a intégré des visions alternatives avec des variantes, en toute indépendance. Ce travail renforce la conviction que RTE doit garder, entretenir voire développer en interne ses compétences dans des domaines aussi variés que complémentaires que sont les études de réseaux, le développement et l’ingénierie, la maintenance, l’exploitation, la R&D,…Les conditions de la réussite : veiller à conserver à tout prix nos compétences dans tous les domaines, […] nous étoffer pour faire face à la hausse d’activité, notamment en matière de raccordement des EnR. Et la suite ? Des suites vont être données au 1er trimestre 2022, sous l’égide du ministère de de la transition écologique, avec la révision de la Stratégie Française pour l’énergie et le climat. Par ailleurs, RTE doit développer des variantes pour éclairer la trajectoire énergétique de la France.[…]

Europe
La construction d’un référentiel commun et partagé en termes d’exploitation des réseaux électriques à l’échelle européenne n’est pas un long fleuve tranquille ! […] La contribution de RTE à la construction européenne des réseaux électriques a jusqu’à présent apporté de nombreux points positifs, mais dont la « sauvegarde » me semble être un enjeu de tous les instants.[…]

Nomination au Conseil de Surveillance
Louise VILAIN, remplace Marie-Hélène POINSSOT (EDF), pour la durée du mandat en cours (1er septembre 2020 au 31 août 2025). Louise VILAIN, Directrice EDF Pulse Ventures Incubation et grands projets Innovants, devient également la Présidente du comité de supervision économique et d’audit de notre Conseil.

Paul ALFONTES

Télécharger la Lettre complète