IndustriAll Global Union : la faim revient parmi les préoccupations

Le Comité Exécutif (ComEx) d’IndustriAll Global Union s’est réuni pour la première fois depuis la pandémie en présentiel à Genève. Plus d’une centaine de délégués de syndicats des cinq continents, dont la CFE Énergies, étaient présents.

La faim revient parmi les préoccupations du monde du travail. Les délégués de grands pays, tels que l’Inde et le Brésil, qui semblaient sortis de la grande précarité alimentaire, ont fait part de leurs craintes à ce sujet. Parmi les autres problèmes partagés, citons les mouvements migratoires, l’inflation, la sécurité au travail, ainsi que les droits humains et syndicaux. Des pays tels que l’Ukraine, mais aussi Myanmar, le Mexique, la Turquie, le Bangladesh, l’Algérie, la Biélorussie, la Corée ou la Palestine sont au centre des inquiétudes. La CFE Énergies défend le principe d’une totale indépendance des syndicats par rapport aux partis politiques, ce qui n’empêche pas de reconnaître l’importance du contexte politique pour la qualité du dialogue social et des conditions de travail.

D’un point de vue plus pratique, IndustriAll Global Union a engagé un travail sur la diligence raisonnable dans les chaînes d’approvisionnement. La diligence raisonnable désigne d’après la définition d’IndustriAll GU un processus par lequel les entreprises « savent et prouvent » qu’elles respectent les droits humains. Un syndicaliste indien a ainsi demandé qu’IndustriAll GU réalise une cartographie des entreprises transnationales et de leurs chaînes d’approvisionnement, ce qui aiderait les syndicats concrètement dans leur travail.

IndustriAll Global Union représente plus de 50 millions de travailleurs de 140 pays dans les industries manufacturières, des mines et de l’énergie. La prochaine réunion du ComEx, suivie de la Conférence de mi-mandat, se tiendra en juin 2023 au Cap, en Afrique du Sud.