Il paraît qu’ils vont tenter…

HERCULE, c’est toujours NON et plus que jamais !

Suite à la mobilisation du 26 novembre, des échanges officiels avec le Gouvernement et notre PDG ont enfin eu lieu. Et la partie de poker menteur s’est éclaircie : au Gouvernement de négocier le cadre global avec Bruxelles, puis à la présidence du groupe EDF d’adapter son organisation. Cela semblait simple et limpide, mais depuis une source gouvernementale évoque l’option d’une restructuration d’EDF par ordonnance dans le cadre du projet de loi « Convention citoyenne ».

L’Alliance CFE UNSA Énergies se félicite donc du choix de la date du 10 décembre pour marquer une nouvelle fois un refus catégorique à HERCULE : c’est justement le jour où le projet de loi « Convention citoyenne » sera transmis au Conseil d’État pour avis !!!

Et l’agenda va s’emballer : le Conseil d’État n’aura que jusqu’au 20 janvier pour rendre son avis, avant passage du projet de loi en Conseil des Ministres avant fin janvier.

Plus que jamais, la mobilisation s’impose !

En effet, il est urgent de « hausser le ton » pour que le nouveau visage d’EDF potentiellement modelé par ordonnance ne ressemble pas à Hercule.

Rappelons que si le Gouvernement et Commission Européenne négocient sur la sécurisation :

  • des concessions hydrauliques en les protégeant d’une mise en concurrence,
  • et du financement du parc nucléaire existant par une modification de l’AReNH,

… la conclusion d’un accord sur ces deux points n’a pas pour contrepartie la mise en place d’Hercule. Comme les antibiotiques, Hercule c’est pas automatique !

Le 10 décembre,

salariés et organisations syndicales,

Faisons-nous entendre encore plus fort que le 26 novembre

TOUS en grève (1 heure a minima)

Signez et partagez la pétition

 

Téléchargez le document

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR