Consultation publique sur la future Stratégie française énergie climat

Dans le cadre de la consultation publique lancée par le Ministère de la Transition Écologique sur la future Stratégie française énergie climat (SFEC), la CFE Énergies a publié un cahier d’acteurs dans lequel elle appelle de ses vœux une transition énergétique bas carbone responsable qui réponde à plusieurs impératifs :

  • le défi climatique, en amplifiant la réduction des émissions des gaz à effet de serre,
  • l’impératif économique, en renforçant la compétitivité de l’économie française, en diminuant la consommation des énergies fossiles importées et en assurant la souveraineté du pays,
  • l’ambition industrielle, en développant de nouvelles filières sans pour autant affaiblir les filières d’excellence dont dispose aujourd’hui la France dans le secteur énergétique,
  • la dynamique sociale, via le développement des emplois, les transitions professionnelles, la préservation du pouvoir d’achat et la lutte contre la précarité énergétique.

Si l’idée de transition recouvre des projets différents selon les réalités énergétiques, géographiques et géopolitiques de chaque pays, chacun a tendance à définir sa propre vision de ce que doit être une bonne politique énergétique, avec plus ou moins d’énergies fossiles, plus ou moins d’énergies renouvelables, plus ou moins d’électricité nucléaire, plus ou moins d’efficacité énergétique. La France doit elle-aussi définir un modèle qui corresponde à ses atouts et à ses enjeux. Pour y répondre, la politique climatique et énergétique du pays doit avoir pour priorités la souveraineté énergétique et la sécurité des approvisionnements, la compétitivité, la réponse au défi climatique et le développement de filières industrielles pourvoyeuses d’emplois qualifiés. Ce sont ces priorités qui doivent guider l’élaboration de la Stratégie française sur l’énergie et le climat, qui intégrera la prochaine Programmation Pluriannuelle de l’Énergie, afin de mettre la politique énergétique en cohérence avec les engagements climatiques du pays et sa politique industrielle.

Le modèle français de transition énergétique doit enfin s’appuyer sur les atouts que constituent ses industries de l’électricité et du gaz, en consolidant ces vecteurs énergétiques idéaux de la décarbonation, et avoir pour boussole le service public. C’est ce que défend la CFE Énergies.

Télécharger le cahier d’acteur