Communiqué du secrétariat du CEE d’ENGIE

Le Comité d’Entreprise Européen s’est exprimé sur les risques sociaux et les conséquences qui pèseraient à court et moyen terme sur les 75000 travailleurs d’EQUANS concernés dans le Monde dans le cas d’une sortie du Groupe ENGIE. Du point de vue économique, le Comité d’Entreprise Européen a estimé au regard des perspectives de croissance qui s’annoncent, que le maintien d’EQUANS au sein du Groupe ENGIE serait plus cohérent et permettrait de conserver une complémentarité des activités et une offre de services unique et complète dans la transition énergétique.

Parallèlement et pour anticiper sur le processus de vente annoncé, le Comité d’Entreprise Européen a formalisé un ensemble de demandes dengagements du point de vue industriel et social à l’attention des futurs candidats repreneurs, en demandant le positionnement de chacun sur les sujets. L’objectif est d’être en mesure d’évaluer les projets des candidats, les sensibiliser sur les attentes des salariés d’EQUANS en Europe notamment, obtenir des garanties sur les engagements pris au travers d’un accord entre les partenaires sociaux et le repreneur, indépendamment du contrat de vente conclu avec ENGIE.

Le 30 septembre 2021, un cadre méthodologique exceptionnel a été proposé au secrétariat du Comité d’Entreprise Européen avec pour objectif de permettre au secrétariat de rencontrer et auditionner les candidats au rachat partiel ou total d’EQUANS. Il a été convenu que seul le secrétariat pourrait élaborer, avec l’appui de ses experts, un document de synthèse des candidatures présentées.

Le présent communiqué du secrétariat de Comité d’Entreprise Européen propose une approche commentée des principaux points clés à la suite des auditions et à la restitution des compléments de réponses adressés par écrit par chaque candidat.

Lire le communiqué

CFE Energies

GRATUIT
VOIR