2021, la détermination des agents des IEG reste intacte !

Les Fédérations Syndicales des Industries Électriques et Gazières, FNME-CGT, CFE- CGC Énergies, FO Énergie et Mines et FCE-CFDT, présentent leurs meilleurs vœux aux salariés des IEG pour cette nouvelle année.

Une année 2021 qui espérons-le, permette de voir une issue positive à la crise sanitaire à laquelle nous sommes toutes et tous confrontés et qui a eu, entre autres, des conséquences sociales dramatiques.

Une année 2021 qui, nous en sommes convaincus, démontrera une fois de plus que les agents des IEG sont déterminés à défendre l’avenir du secteur de l’énergie comme ils l’ont fait lors des dernières actions de 2020, dans l’intérêt général des citoyens.

Les Fédérations Syndicales des Industries Électriques et Gazières, FNME-CGT, CFE- CGC Énergies, FO Énergie et Mines et FCE-CFDT se sont rencontrées ce mercredi 6 janvier. Il apparaît pour chacune des fédérations la nécessité de maintenir un rapport de force unitaire afin de combattre les projets destructeurs auquel le monde de l’énergie doit faire face. 

Qu’il s’agisse, d’EDF attaquée dans son modèle de groupe intégré par le projet Hercule, d’ENGIE menacée de scission et de vente à la découpe à la suite du plan Clamadieu, de l’ensemble de la filière gaz condamnée par la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 ou encore de la SHEM menacée par la mise en concurrence de ses concessions, la destruction du service public de l’énergie s’accélère.

Les agents des IEG refusent ces remises en cause de ce service public qui est incontournable depuis 75 ans et l’est d’autant plus depuis la crise sanitaire car œuvrant au redressement économique de la France.

Au niveau des Fédérations Syndicales des Industries Électriques et Gazières, les actions auprès de parlementaires se poursuivent. Les rencontres avec les différents groupes parlementaires permettent de porter l’expression des salariés et de défendre le secteur de l’énergie français.

Au sein des différentes entreprises, le rapport de force s’intensifie et des journées d’actions unitaires sont d’ores et déjà décidées.

C’est le cas le 14 janvier, pour les salariés de toute la filière gaz des IEG d’exprimer leur opposition à la RE 2020, ainsi qu’à tout projet synonyme de destruction de missions de service public et pour ceux d’ENGIE de demander le retrait du plan Clamadieu.

Puis le 19 janvier, pour les salariés du groupe EDF qui auront une nouvelle occasion de refuser la désintégration du Groupe EDF et demander le retrait du projet Hercule.

La date du 26 janvier étant le jour du passage de la RE 2020 au Conseil Supérieur de l’Énergie, celle-ci devrait faire l’objet d’une nouvelle journée de mobilisation à l’appel de l’interfédérale dont le périmètre reste à définir.

Les Fédérations Syndicales des Industries Électriques et Gazières, FNME-CGT, CFE- CGC Énergies, FO Énergie et Mines et FCE-CFDT appellent les salariés à participer aux journées d’actions et de grèves en entreprises.

Plus que jamais, il est nécessaire d’amplifier les mobilisations pour gagner !

2021 sera, grâce à la mobilisation des agents des IEG, l’année qui aura vu la fin de ces projets destructeurs, synonymes du sacrifice de l’intérêt général
au profit d’intérêts financiers.

 

Téléchargez le document

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR