Un accord qui fait l’unanimité à EDF SA

Accord collectif relatif à la protection des salariés et aux mesures sociales dans le cadre de la relance d’activité à EDF SA

L’Alliance CFE UNSA Énergies a fortement participé au débat pour doter l’entreprise de conditions sanitaires satisfaisantes et octroyer aux salariés la reconnaissance qui leur est due. Au-delà de ces nécessaires dispositions, la plus emblématique victoire est bien celle d’avoir laissé le chômage partiel hors de l’entreprise, avec son cortège d’ordonnances inappropriées, et d’avoir ainsi écrit une page marquante du dialogue social à EDF. L’accord collectif relatif à la protection des salariés et aux mesures sociales dans le cadre de la relance d’activité à EDF SA a été signé par les quatre organisations syndicales représentatives dont la CFE Énergies.

L’Alliance CFE UNSA Énergies avait réclamé cette négociation et elle a obtenu des dispositions profitables à la reprise de l’activité et en toute sécurité pour les salariés. Cet accord introduit de nombreuses dispositions autour de nos enjeux :

La protection des salariés et la relance de l’activité au chapitre desquelles on trouve : l’organisation et l’accompagnement du retour progressif des salariés sur les sites, l’harmonisation des dispositions de sécurité et de santé, la prolongation possible du travail à distance, le maintien des mobilités engagées des salariés, la sécurisation des impacts de la crise sur l’alternance…

L’accompagnement des salariés en difficultés et des mesures comme : l’aide à la garde d’enfants dans certaines situations jusqu’à la fin de l’année scolaire, le passage au forfait jours à 209 jours pour les cadres en forfait réduit, le retour à temps plein pour des salariés à temps partiel, la monétisation du Compte Épargne Temps portée à 210 heures par an ou 30 jours pour les Forfaits Jours…

La solidarité avec la possibilité de faire un don d’heures ou de jours vers une association médicale et de recherche, un soutien vers l’emploi par un don de jour à destination de la Fondation Agir Pour l’Emploi ( FAPE).

L’accord comporte également un chapitre sur la reconnaissance. Reflet d’une entreprise unie et solidaire, l’Alliance CFE UNSA Énergies a demandé et obtenu une reconnaissance égale pour tous, symbolique, à l’image de son corps social « un et indivisible ». Cette reconnaissance valorise l’effort d’adaptation et la disponibilité totale des équipes durant les semaines de confinement et elle est gage de la mobilisation pour le restant de l’année.

L’accord ouvre également la voie à des négociations futures, notamment sur le télétravail et les modèles d’organisation.

Seul regret, que les cadres au Forfait Jours ne puissent bénéficier de souplesses dans la gestion de leur charge de travail, que nous étions les seuls à réclamer.

Les salariés attendent du dialogue social, protection, reconnaissance et adaptation. L’Alliance CFE UNSA Énergies considère avoir porté les intérêts des salariés et en conséquence la CFE Énergies a signé cet accord.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR