Donner du sens avec une approche bas carbone et made in France

C’est une approche bas carbone et made in France
qui donnera du sens à la relance

Alors que chacun y va de sa vision du monde d’après, la CFE Énergies défend l’importance de donner du sens à la relance. Relocaliser, réindustrialiser, retrouver notre souveraineté et organiser la résilience climatique… c’est à cela que la relance doit servir. Une relance ni nécessairement verte ni forcément renouvelable mais assurément bas carbone et « made in France » pour redonner au pays la maîtrise de son destin.

Face à la crise du coronavirus, la Convention citoyenne pour le climat propose « un modèle économique et sociétal différent, plus humain et plus résilient ». Même si la priorité est aujourd’hui de casser la pression épidémique pour limiter le coût sociétal du confinement, la CFE Énergies s’associe à cette volonté de redonner du sens au monde d’après et à la relance post-crise. Loin de la vision outrancière de l’archéo-patronat illustrée par un MEDEF qui se voit déjà revenir sur les jours fériés et les congés payés au nom du principe selon lequel ce sont aux salariés de payer et qui joue ainsi contre l’esprit de concorde et de solidarité dont le pays a aujourd’hui besoin.

Quelques semaines avant un été dont personne ne sait s’il connaîtra les mêmes épisodes caniculaires et de sécheresse qu’en 2019, la CFE Énergies considère que la relance ne fera sens que si elle prépare la résilience climatique et, comme la Convention citoyenne, que les investissements doivent aller à « des secteurs respectueux du climat ».

Au-delà de cette résilience climatique, la CFE Énergies appelle les décideurs à tirer les conséquences des ravages de la désindustrialisation et de notre dépendance que cette crise met en exergue. Réduire les chaînes d’approvisionnement, relocaliser la production, réindustrialiser le pays… sont autant d’impératifs pour que la France recouvre une part indispensable de sa souveraineté industrielle pour conserver la maîtrise de son destin !

Dans cette perspective, la CFE Énergies demande au Gouvernement de ne pas céder à la facilité et de ne pas tomber dans le piège d’une relance centrée sur les seules énergies dites renouvelables que certains présentent comme une solution miracle.

[…]

Contact presse : Alexandre GRILLAT 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR