La stratégie hydrogène doit être bas carbone !

Alors que l’Allemagne met les bouchées doubles avec un plan à plusieurs milliards d’euros pour devenir le leader mondial de l’hydrogène vert et que la Commission européenne peaufine sa stratégie hydrogène, le Gouvernement français vient de signer une déclaration de soutien à l’hydrogène 100 % renouvelable. Parce que l’urgence climatique impose de ne se priver d’aucune solution bas carbone et parce que la France doit elle-aussi défendre ses intérêts industriels, la CFE Énergies demande au Gouvernement de défendre, à Paris comme à Bruxelles, une stratégie hydrogène qui soit bas carbone et qui participe à la souveraineté européenne.

 En présentant le 10 juin son plan hydrogène, l’Allemagne vient d’afficher une nouvelle ambition industrielle, celle de devenir le leader mondial des technologies de l’hydrogène vert produit à partir d’énergies renouvelables (EnR), pour faire de la contrainte climatique une opportunité pour l’ensemble de son industrie. La Commission européenne semble lui emboîter le pas puisque début juillet, elle dévoilera sa propre stratégie hydrogène. Convaincue que l’hydrogène bas carbone est un levier majeur de décarbonation des secteurs de l’industrie et du transport, la CFE Énergies soutient l’ambition affichée par l’Europe en matière d’hydrogène.

Pour autant, si l’Allemagne défend clairement ses intérêts industriels en soutenant l’hydrogène vert, la CFE Énergies considère que le Gouvernement français doit lui-aussi défendre les intérêts de son industrie, ce qui suppose de ne pas se contenter de signer, aux côtés de l’Allemagne et de 4 autres Etats-Membres, une déclaration de soutien au seul hydrogène 100 % renouvelable.

[…]

CFE Energies

GRATUIT
VOIR