Face aux ennemis de la liberté

Un professeur a été assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression, pour avoir exercé son métier, celui de former des citoyens libres et éclairés.
Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches.

En s’attaquant à un enseignant, c’est la République qui est touchée. C’est la liberté qui est gravement blessée. C’est la Nation toute entière qui est meurtrie.

Nous ne reculerons pas face à la barbarie et à l’obscurantisme.
Nous ne plierons pas face aux ennemis de la République et de la liberté.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR