Ce que révèle l’approbation par la CRE du SDDR cet été

Rappel des faits. Le 23 juillet dernier, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) rendait un avis favorable au schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité (SDDR), programme ambitieux imaginé par plusieurs collectifs de RTE.

C’est tout sauf ANODIN !

1 – Notre mission d’acteur majeur de la transformation énergétique et écologique est confortée, notamment dans notre rôle d’accueil croissant des énergies renouvelables.

Œuvrer pour le bien commun, ça fait sens : n’est-ce pas la meilleure des motivations qui soit ?!

2 – RTE a ainsi décroché le feu vert pour une augmentation significative de ses investissements d’ici 2035 (33Mds€ vs 20Mds€) : le carnet de commande est plus qu’honorable !

Rassurant si… les effectifs sont au rendez-vous pour mettre en œuvre ce programme.

3 – La CRE valide notre politique de gestion des actifs et même, encourage à la généraliser à l’ensemble des politiques de renouvellement. Cela nécessite donc une bonne connaissance de notre patrimoine.

Parfait si… notre SI et nos organisations sont challengés en conséquence.

4 – Une maintenance préventive renforcée (ex : plans « corrosion » ou « PSEM ») est prescrite par la CRE. Adieu les renoncements existentiels faute de budget ?!

Une excellente nouvelle… si les moyens suivent.

5 – RTE est encouragé à prioriser des aménagements zéro phyto dans les postes. Il serait temps que les moyens mis à disposition soient enfin à la hauteur des ambitions !

Serait-ce le déclic qui nous manquait ?

 

Plus que jamais, le service public fédère les énergies
et réconcilie toutes les générations.

C’est une fierté pour nous tous, salariés de RTE, d’accomplir nos missions.

Encore faut-il que les moyens soient à la hauteur !

 

Téléchargez le document

CFE Energies

GRATUIT
VOIR