une stratégie qui manque de puissance !

En    lançant  sa   stratégie   industrielle  en    lien    avec  le   Green  Deal,    la Commission  européenne   affiche  son   volontarisme  industriel.  Pour  la CFE Énergies, ces annonces manquent de  souffle et de  cohérence au  risque de   sonner  creux.  Parce  que  le   compte  n’y  est  pas  encore, l’Exécutif européen doit  améliorer sa copie et faire  preuve de  davantage d’ambition s’il veut une stratégie industrielle digne de ce nom et à la hauteur des enjeux !

Le 10 mars, l’Exécutif européen a présenté sa stratégie industrielle en lien avec  le Green Deal, une  semaine après une  loi Climat peu  détaillée qui laisse un  goût d’inachevé par le frein mis au renforcement des efforts de réduction des émissions de CO2  d’ici 2030,  pourtant réclamé par de nombreux États-Membres, et ce face à la réticence allemande et à l’opposition des pays d’Europe de l’Est.

Même   si  la  Commission  européenne  n’hésite  pas à  affirmer  que   « l’industrie européenne a un rôle majeur à jouer dans ce grand  défi pour atteindre la neutralité carbone »  et  même si la vision va  dans le bon  sens, cette  stratégie industrielle relève à ce stade de l’incantation et des promesses, risquant de sonner creux  aux oreilles des salariés européens faute d’objectifs sectoriels ou de  plan d’action. En n’indiquant  pas clairement  comment l’Europe  atteindra  la  neutralité  carbone en 2050,  qui est le défi du siècle, cette  stratégie perd  le fil de la cohérence climatique pourtant au cœur du Green Deal.

La CFE Énergies regrette que  la Commission se contente de mettre  en avant  des initiatives  déjà  annoncées  en   décembre  et   sa  réflexion  écosystémique,  en renvoyant  à  plus  tard   et  au   terrain  les  mesures  concrètes.  Pour   preuve,  la Commission lance une  « alliance pour  l’hydrogène propre  », sans pour  autant la définir. Ce  faisant, ces annonces ne  dissipent pas l’impression que  la stratégie industrielle européenne, qui est historiquement une  arlésienne, pourrait le rester. Pire, en  restant évasive et  en  ne  débloquant aucun nouveau financement à  la transition écologique comme le dénonce IndustriAll Europe, la Commission risque de décrédibiliser le Green Deal aux yeux des citoyens.

[…]

Contact presse : Alexandre Grillat

CFE Energies

GRATUIT
VOIR