Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier VERT !

100 % EnR ou 100 % bas carbone
Le climat et la France ne doivent pas mettre tous leurs œufs
dans le même panier vert !

Dans le cadre des travaux préparant la suite de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie, à savoir le mix électrique à horizon 2050, la Ministre de la Transition Écologique et Solidaire a demandé que soit étudié le scénario 100 % renouvelables (EnR), donnant écho à une étude de l’ADEME dont la rigueur scientifique et méthodologique avait pourtant été fortement critiquée.

Au moment où nous vivons l’hiver le plus chaud depuis 1900 et où les derniers rapports indiquent qu’un réchauffement global de plus de 5°C ne peut être exclu, cette demande gouvernementale ne manque pas d’interroger la CFE Énergies. Alors que la neutralité carbone d’ici 2050 est devenue la colonne vertébrale de l’Union européenne et la boussole du Gouvernement, l’urgence à sauver le climat et à libérer l’économie du carbone commande plus que jamais de ne se priver d’aucune solution bas carbone… et à ne surtout pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Plutôt que prendre le risque de la démagogie climatique et énergétique !

Parce que le Président de la République affirme sans détour que « la France a une chance historique, c’est le nucléaire qui est la production non intermittente la plus décarbonée du monde », le scénario 100 % EnR donc sans nucléaire est diamétralement opposé à la vision du Chef de l’État. Et parce que le risque climatique est infiniment supérieur au risque nucléaire, la CFE Énergies considère qu’un scénario 100 % EnR ne répond en rien à l’urgence à décarboner, comme le reconnaît Valdis Dombrokis, Commissaire européen, dans le cadre des débats sur la taxonomie verte, pour qui « le nucléaire jouera un rôle dans la transition bas carbone ».

[…]

Contact presse : Alexandre GRILLAT

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR