Dans ce jeu de dupes, l’Alliance CFE UNSA Énergies reste mobilisée contre le projet de réforme des retraites.

Alors que le Premier Ministre a indiqué maintenir son projet de réforme des retraites malgré la mobilisation des Français, il a adressé une lettre aux partenaires sociaux, notamment à l’attention de ceux soutenant le projet de réforme, en indiquant qu’il retirait provisoirement l’âge pivot du projet de loi qui sera soumis au Conseil des Ministres le 24 janvier. Cette mesure justifie-t-elle aujourd’hui la fin du conflit social ? Non ! Il ne s’agit que d’un effet de manche visant à induire les Français en erreur, leur faisant croire que les retraites ne baisseront pas. Un piège dans lequel ne tombe pas l’Alliance CFE UNSA Énergies !

De l’enfum’âge pivot …

L’âge pivot à 64 ans est retiré provisoirement du projet de loi pour permettre aux partenaires sociaux, d’ici fin avril, de trouver les mesures destinées à rétablir l’équilibre sans baisse des pensions ni hausse du coût du travail, entendez sans hausse des cotisations sociales patronales. La seule variable d’ajustement restera alors la durée de cotisation et donc indirectement l’âge pivot. Drôle de victoire…d’autant que le retrait provisoire annoncé par le Premier Ministre ne porte que jusqu’en 2027. Est-ce réellement une victoire ? Pour qui ? De plus, le déficit annoncé par le Gouvernement est un leurre car son objectif est de capter les réserves des régimes complémentaires (plus de 173 milliards d’euros).

au pavot pour museler le dialogue social …

Alors que l’étude d’impact préalable à tout projet de loi n’est toujours pas disponible, le Gouvernement ayant vraisemblablement oublié qu’il y était obligé, il contraint les partenaires sociaux à traiter du sujet de l’équilibre financier des retraites deux ans après avoir annoncé un projet de réforme.

Or, à quoi sert de traiter ce sujet alors que le projet de loi sera déjà adopté par le Conseil des Ministres ? Encore un écran de fumée visant à faire croire qu’il existe une négociation alors qu’il n’en est rien. Malheureusement, cette conférence n’est qu’un opium social pour faire passer la réforme !

…pour finir sur un pavé IEG !

Le Gouvernement avait annoncé que les concertations sectorielles devaient être terminées avant l’adoption du projet de loi pour le 21 janvier. Dans les IEG, elles n’ont pas commencé ! Donc aucune information ou garantie sur la pérennité du niveau des pensions et du système de pénibilité.

Les questions de l’Alliance CFE UNSA Énergies, parfois embarrassantes parce que précises et argumentées, restent toujours sans réponse. Le flou et les imprécisions perdurent. Seule certitude, la valeur d’un point ça peut augmenter ou baisser dans l’avenir, quoi qu’en dise le Gouvernement !

C’est pourquoi la CFE et l’UNSA Énergies appellent les salariés et retraités à rester mobilisés jusqu’à l’obtention de réelles avancées et garanties.

L’Alliance CFE UNSA Énergies appelle les salariés et retraités à participer en masse à la mobilisation interprofessionnelle du 16 janvier, y compris en se mettant en grève. Le temps est compté pour sauver nos retraites. Après, il sera trop tard.

 

UNSA – NON à cette forme des retraites

CFE Energies

GRATUIT
VOIR