Le 10 décembre, votre future retraite a encore besoin de vous !

Au nom d’une justice sociale qui n’en a que l’apparence, le Premier Ministre, après avoir expliqué être favorable au dialogue social et opposé à la confrontation, a confirmé le 6 décembre sa volonté de faire disparaître les régimes spéciaux en ciblant tant le niveau de retraite que la prise en compte de pénibilité pour les départs anticipés. Mais comment peut-on avoir confiance dans un Gouvernement qui, droit dans ses bottes et rigide dans ses positions, ne veut rien entendre comme le démontre la méthode employée sur les précédentes réformes?

Ce vendredi 6 décembre vers 16 heures, le Premier Ministre est intervenu dans les médias pour réagir au mouvement de contestation sociale concernant la réforme des retraites. Que faut-il retenir de cette intervention ?

La fin des régimes spéciaux !
Premier enseignement : il a été ferme sur la disparition des régimes spéciaux, expliquant que la diversité des régimes ne pouvait pas perdurer.
Bien qu’il n’ait évoqué que les entreprises publiques de transport (SNCF, RATP), il a également ouvert la voie à une application progressive de la réforme pour tenir compte du contrat social à l’embauche dans les entreprises relevant d’un régime spécial.

[…]

Face au Gouvernement qui confirme son souhait de supprimer les régimes spéciaux de retraite sans être clair sur les compensations envisageables, nous restons mobilisés !

Lire l’intégralité

CFE Energies

GRATUIT
VOIR