contre la réforme des retraites !

Mouvement social retraites du 5 décembre 2019

Contre la réforme des retraites,
mobilisation historique dans les IEG !

 

Un salarié sur deux de la branche des IEG était en grève ce jeudi 5 décembre pour défendre le système de retraite des IEG et pour dire non au projet de réforme imposé par le Gouvernement. C’est aussi un message clair pour dénoncer la stigmatisation des régimes spéciaux, la précipitation dans une réforme aussi floue que dangereuse et l’absence de vraie justice car le projet tel qu’envisagé ne corrigera pas les inégalités mais a pour objectifs inavoués, de réduire à terme, le montant des retraites et de faire main basse sur les réserves constituées par les cotisations des salariés.

 

Alors que beaucoup pariaient sur la résignation des salariés vis-à-vis de la question des retraites, la forte mobilisation d’hier envoie un signal très clair aux pouvoirs publics. Voici quelques chiffres.
Groupe EDF

 

À EDF SA, 48,86 % des salariés étaient en grève avec 65,79 % à l’hydraulique, 58,87 % pour le parc nucléaire et thermique, et 62,8 % pour la seule Direction de la production nucléaire. Le siège s’est mobilisé à 14,4 %, la Direction Commerce à 32,13 % et SEI à 51,05 %. Chez Enedis, la mobilisation était de 60,37 % avec 16 établissements sur 30 à plus de 66 % sur l’effectif présent. Le taux était de 45,04 % chez RTE et 66 % chez Électricité de Strasbourg.
Groupe ENGIE

 

Au périmètre IEG du groupe ENGIE, la mobilisation était à 13,64 % à la maison mère, 53,34 % chez GRTgaz, 42,51 % chez GRDF, 37,97 % chez Storengy, 40,67 % chez Elengy, 53,82 % à la SHEM, 50,41 % à la CNR, 30,61 % à CPCU et de 62,28 % chez Engie Thermique France, soit un global de 39,4 % calculé sur l’effectif théorique (il faut rajouter plusieurs points pour avoir le taux sur l’effectif présent, c’est-à-dire hors congés, maladie, etc).

 

ENN

 

La mobilisation a également été forte dans les ENN, comme chez Synelva (58,6 %), Geredis (62,43 %), Régie de Loos (67 %), Régie de Lavaur (80 %), Seolis (37 %), Réseau GDS (80 %), Energis (42 %), Sicae Oise (31,9 %) et dans de nombreuses régies.

 

La suite ?

 

Si nous n’appelons pas à la grève reconductible, nous attendons désormais des réponses claires des employeurs de la Branche et surtout des pouvoirs publics pour garantir tant l’âge de départ à la retraite que le montant des retraites. À défaut, l’Alliance CFE UNSA Énergies rejoindra certainement une nouvelle mobilisation.
En suivant cet appel à la grève, vous avez adressé un message sans équivoque aux pouvoirs publics : vous êtes attachés à votre retraite comme partie intégrante de votre contrat social avec votre entreprise !

 

Téléchargez
CFE Energies

GRATUIT
VOIR