L’ambition sociale est la clef d’une transition énergétique et climatique réussie

À l’instar du rapport Folz qui appelle à restaurer le niveau des compétences dont la perte constitue une des explications centrales des difficultés actuelles de la filière nucléaire française, la CFE Énergies vient de réaffirmer lors d’un colloque européen qui s’est tenu les 12 et 13 novembre à Helsinki que la transition bas carbone de la France et  de l’Europe ne réussira que si elle est juste et qu’elle repose sur une véritable ambition sociale.

Alors que le Gouvernement français prône avec son pacte productif la reconquête industrielle et que la Présidente de la Commission européenne met le climat au cœur de son projet politique, cette ambition sociale repose d’abord sur la maîtrise des chaînes de création de la valeur reposant sur une stratégie industrielle. La transition énergétique et climatique doit offrir des emplois qualifiés et durables si l’on veut la rendre utile aux citoyens en tant que salariés, et pas uniquement en tant que consommateurs.

Bref, donner une ambition sociale à cette transition, c’est construire des filières industrielles bas carbone pour éviter que les choix de politique énergétique conduisent à importer des matériels et équipements conçus et fabriqués hors d’Europe, pour un bilan social et carbone déplorable.

[…]

Téléchargez l’intégralité

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR