Des garanties plus qu’insuffisantes

Les fédérations syndicales représentatives ont été reçues, en présence des employeurs de la branche des IEG, ce jeudi 24 octobre par Élisabeth BORNE, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Paul DELEVOYE, Haut-Commissaire aux retraites, pour l’ouverture de la concertation sectorielle. Cette réunion a été l’occasion pour l’Alliance CFE UNSA Énergies de rappeler que cette réforme n’est pas nécessaire et que le contrat social d’embauche doit être respecté.

Après l’ouverture de cette réunion sur le rappel des objectifs de la réforme par le Haut-Commissaire aux Retraites et sur les enjeux du secteur et la qualité du dialogue social de notre branche par la Ministre, chaque fédération syndicale a pu s’exprimer.

En préambule, l’Alliance CFE UNSA a rappelé que cette réforme systémique est purement politique et n’est pas économiquement nécessaire. Celle-ci est cependant réclamée depuis 15 ans par la CFDT. Il est possible hors système universel d’améliorer les régimes actuels (carrières heurtées, écarts de pensions hommes / femmes, relèvement des minima de pension, …).

[…]

Bien que les pouvoirs publics semblent prêts à laisser des marges de manœuvre à la négociation de Branche, les garanties sont à ce jour insuffisantes. A défaut d’avancées, nous rejoindrons nos collègues de la RATP le 5 décembre prochain !

Lire l’intégralité

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR