pour booster le cours de Bourse

Le mirage du spin-off d’EDF pour booster le cours de Bourse

Par William Viry-Allemoz, Secrétaire général de la CFE Énergies
Tribune parue le 21 octobre dans le journal Les Échos

 

À en croire les réactions du marché à l’annonce du report du projet HERCULE, le salut boursier d’EDF passerait indubitablement par une séparation de ses activités, autrement appelé spin-off. Or, pour qui connaît les différents acteurs du système, internes et externes au groupe EDF, et leurs intéractions, l’analyse tend à démontrer le contraire.

Le Président du groupe EDF a adressé à ses cadres dirigeants un message leur annonçant un décalage du projet Hercule. Le lendemain, le cours de bourse d’EDF a baissé pour atteindre, selon une dépêche de presse qui a attiré mon attention, son plus bas cours depuis deux ans.

Ainsi, pour les marchés qui ont sanctionné le titre EDF dans la séance boursière du vendredi 4 octobre 2019, le salut boursier d’EDF passerait donc indubitablement par une séparation de ses activités, autrement appelé spin-off, probablement inspiré par les travaux de Cusatis, Miles et Woolridge publiés en 1994 dans le Journal of applied corporate finance sous le nom « Some new evidence that spinoffs create value ». Or, il faut rappeler que l’État détient 83,7 % d’EDF et que le mouvement boursier n’a porté sur 0,1 % du capital total. La volatilité du titre est donc à relativiser du fait de l’étroitesse du flottant qui, plus largement, ne permet pas de faire du cours de bourse un critère objectif d’appréciation de la valeur de l’entreprise.

L’intérêt du spin-off pour obtenir deux bilans distincts résiste assez peu à la consolidation des comptes qui interviendra puisque « EDF Bleu » détiendra, dans un premier temps 100 % de « EDF Vert » et en sera toujours, l’actionnaire majoritaire, selon les défenseurs du projet, interdisant de facto la déconsolidation, notamment d’une partie de la dette qui serait opportunément transférée dans « EDF Vert ».

[…]

Lire l’intégralité

CFE Energies

GRATUIT
VOIR