après la mobilisation du 17 octobre

Après la forte mobilisation du 17 octobre pour dire non au projet Hercule, en ligne avec celle du 19 septembre, il n’est plus temps pour la Direction de tergiverser : elle doit abandonner ce projet et ouvrir une large concertation sur l’avenir du Groupe, dans l’intérêt supérieur de l’entreprise. Alors que la pétition en ligne contre Hercule recueille près de 25 000 signatures, en moins de deux semaines, toute obstination conduirait à une fracture irrémédiable avec les salariés. L’Alliance CFE UNSA Énergies met en garde la Direction contre les conséquences de son obstination dont elle endossera seule la responsabilité.

Les semaines qui s’écoulent confirment, depuis le début, les analyses de l’Alliance CFE UNSA Énergies sur Hercule, un projet totalement précipité. Ce plan de cession et de scission préjuge d’une acceptation européenne sur la fixation d’un nouveau cadre régulatoire pour le nucléaire d’EDF qui devient de moins en moins sûr. Quant à l’opposition des salariés du groupe EDF, elle est de plus en plus massive !

Les deux mouvements sociaux et la mobilisation autour de la pétition contre Hercule démontrent l’acuité avec laquelle le corps social juge ce dossier imposé au pas de charge, sans concertation ni négociation, sur la base d’hypothèses et de spéculations hasardeuses, et sans vision industrielle ni analyse stratégique.

Anna Colucci, directrice à la direction générale de la concurrence à la Commission européenne a déclaré, lors du congrès Gazelec du 16 octobre 2019, que :

  • « même au sein d’un EDF bleu nationalisé, les concessions hydroélectriques échues n’échapperont pas à une mise en concurrence… »,
  • évoquant l’ARENH, « la commission a besoin de vision sur tous les paramètres pour s’assurer qu’une plus grande concurrence se développe sur la fourniture mais aussi sur la production“,
  • douchant les optimistes « béats », elle assène « nous avons besoin de connaître quel va être le point de chute de l’ARENH dont l’arrêt est prévu en 2025.»

Mécano capitalistique sans projet industriel, Hercule est aussi un projet dangereux.

[…]

Signez la pétition intersyndicale

 

Lire l’intégralité


 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR