Exigeons le retrait d’Hercule pour construire le Groupe de demain

Après la forte mobilisation du 19 septembre pour dire non au projet Hercule portant les effets délétères d’un démantèlement et d’une privatisation dont les effets néfastes ne font plus de doute dans le secteur de l’électricité, l’Intersyndicale d’EDF a rencontré le 3 octobre, la Ministre de la Transition écologique et solidaire et le PDG d’EDF. Si les deux ont reconnu la nécessité de régler d’abord la question de la régulation, ils n’ont pas pour autant prononcé l’abandon du projet.

Le projet de scission « Hercule » est simplement décalé en 2020 afin de permettre au Gouvernement et au Président d’EDF de trouver, avec Bruxelles, une solution technique et pérenne en faveur d’une nouvelle régulation du nucléaire. Mais si cette dernière est impérative pour l’avenir d’EDF, elle est tout à fait possible sans « Hercule ».

En effet Hercule tel qu’il est envisagé aujourd’hui ne répond nullement aux problématiques auxquelles est confrontée EDF. Au contraire. C’est un projet qui lui donne le coup de grâce, un coup de grâce qui vient achever une entreprise de démolition démarrée il y a vingt ans.

De nombreux économistes et observateurs avertis pointent d’ailleurs du doigt ce projet et pronostiquent le désastre vers lequel il va conduire le Groupe EDF.

L’histoire récente a hélas montré que nous avions raison de donner l’alerte et, après une analyse poussée, de porter un avis négatif sur certains projets. Les annonces récentes sur Hinkley Point qui sont loin d’être réjouissantes pour EDF, n’en sont-elles pas la plus belle preuve ? De la même façon, nous sommes convaincus qu’Hercule est un mauvais projet pour EDF, le service public et les citoyens. Une fois encore, les décideurs feraient bien d’écouter les alertes des salariés et de leurs représentants !

Nous savons que le grand commanditaire de ce projet n’est autre que l’Élysée. C’est pourquoi l’Intersyndicale a écrit au Président de la République le 8 octobre pour demander une entrevue et le retrait du projet Hercule.

Sans réponse à ce jour à notre demande, nous appelons le personnel du Groupe EDF à se mobiliser et à se déclarer en grève le jeudi 17 octobre pour exiger le retrait d’Hercule.

D’ici là, n’hésitez pas, comme déjà plus de 13 000 personnes, à signer et faire signer, la pétition exigeant le retrait d’Hercule.

Signez la pétition intersyndicale

Pour exiger le retrait d’HERCULE, tous en grève le 17 octobre 2019 !

CFE Energies

GRATUIT
VOIR