MOUVEMENT SOCIAL du 19 septembre…

Vous pensez ne pas vous associer car…

… mon travail quotidien n’est pas impacté par le projet.
Faux ! Tout projet de réorganisation capitalistique d’un groupe est toujours suivi de réorganisations des entités qui le composent, dans le seul but d’obtenir les économies à réaliser pour maximiser les dividendes générés. Demandez à vos collègues d’ENGIE qui connaissent des projets de réorganisation tous les 18 mois depuis 10 ans !

… ce n’est qu’un projet, attendons le texte définitif.
Erreur ! Après l’heure, ce n’est plus l’heure. Quand tout aura été décidé par l’État avec un deal avec la Commission européenne, il sera trop tard. C’est maintenant qu’il faut peser.

… cela ne modifie en rien mon « contrat de travail » avec l’entreprise.
Si ! En désintégrant le Groupe, il s’agit aussi de diviser pour mieux régner. En scindant en plusieurs boîtes, il est plus facile après d’opposer les corps sociaux des différentes entreprises pour réduire les avantages acquis. Il suffit de regarder ce qui s’est passé dans d’autres groupes (France Télécom).

… cela ne modifie pas le Statut des IEG.
Inexact ! Dans un premier temps, peut-être, mais en créant des boîtes différenciées, il est plus facile de les passer sous une autre convention collective, comme a commencé à le faire le groupe ENGIE avec ses services supports (achat, système d’information, RH, …) ou d’amplifier la sous-traitance.

… le groupe EDF va bien, il gagne de l’argent.
Non ! La situation financière est peut-être améliorée pour 2018 et 2019, mais qu’en sera-t-il demain ? Si le Groupe n’a pas les moyens de financer ses investissements et donc son avenir, une des premières variables d’ajustement est l’emploi.

… ce ne sont que des gesticulations syndicales avant les élections.
Absolument pas ! Notre responsabilité, c’est aussi de défendre nos entreprises et de vous informer sur ce qui trame. Le fait d’être en intersyndicale démontre qu’il n’y a aucun intérêt particulier d’une organisation syndicale, mais l’intérêt commun des salariés et des citoyens.

… la régulation de l’ARENH, ça ne concerne que le nucléaire, donc je ne suis pas concerné si je ne suis pas à la production ?
Faux ! Mais si EDF n’a plus les moyens de financer ses investissements dans la production, c’est toute la chaîne de production de valeur, de l’amont à l’aval, donc en passant par la commercialisation, les services, la distribution, le transport qui sera impactée. Donc, pour dégager des ressources financières, il faudra alors tailler dans les effectifs de toutes les filiales.

… la Distribution est loin de tout cela, je ne suis pas concerné.
Si ! En mettant Enedis dans la même boîte que les ENR qu’il faut financer, c’est bel et bien pour capter le cash produit par le distributeur pour financer les ENR. Comment vont réagir les collectivités locales ? Elles risquent de vouloir reprendre la gestion de leurs réseaux, donc Hercule pourrait faire exploser le modèle de distribution.

Vous êtes plus impactés par le projet Hercule que vous ne l’imaginez. Votre entreprise a besoin de vous pour défendre son intégrité, son avenir et le vôtre auprès des pouvoirs publics.
Alors le 19 septembre, où serez-vous ?

 

Téléchargez le document

CFE Energies

GRATUIT
VOIR