La Fédération européenne des Services publics soutient le mouvement du 19 septembre

Après IndustriAll Trade Union (Europe) et d’IndustriAll Global Union, c’est au tour de la Fédération européenne des Services publics (EPSU) d’exprimer sa solidarité et son soutien à la grève prévue le 19 septembre pour dire non au projet Hercule et défendre l’avenir du Groupe EDF et de leurs emplois.

La Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP) rappelle que l’énergie est un bien public et un secteur stratégique pour l’ensemble de l’Europe qui doit par conséquent rester sous contrôle public. La FSESP a dénoncé la libéralisation du secteur de l’énergie depuis longtemps et nous continuons à condamner les velléités dogmatiques de la Commission Européenne et du gouvernement français de poursuivre dans la même direction. La scission des activités énergie de grands groupes intégrés en sous-divisions ne conduit à rien d’autre qu’au démantèlement progressif du service public. En effet, l’accès à l’énergie, la sécurité de l’approvisionnement et des prix de l’énergie abordables contribuent directement au développement industriel et à la création d’emplois durables. À l’heure des grands défis énergétiques que l’Europe doit relever pour assurer l’indépendance de son approvisionnement et une transition juste vers une économie bas carbone, il est inacceptable de mettre en péril les capacités de développement, d’investissement et d’innovation du groupe EDF. Il est par ailleurs indispensable de donner les moyens nécessaires à EDF pour poursuivre ses missions de service public au service des citoyens et de l’économie européenne.

La FSESP se joint à la CGT FNME, la CFDT FCE, la CFE-CGC Énergies, FO Énergie et mines et à tous les travailleurs d’EDF pour appeler la direction d’EDF à suspendre son projet. La FSESP, en solidarité avec les travailleurs en lutte, apportera son soutien à un rassemblement organisé le 19 septembre face à l’ambassade française de Bruxelles.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR