SÉVICES PUBLICS

En adoptant le 1er juin dernier les amendements CD153 et CE357 à la loi Énergie et Climat, des parlementaires et le Gouvernement ont cédé devant des intérêts particuliers. En augmentant de 50 TWh (+50%, de 100 à 150 TWh) la production mise à la disposition des fournisseurs alternatifs, via l’Arenh, la représentation nationale brade la production d’EDF dans le seul but d’enrichir des entreprises concurrentes. Pour l’Alliance CFE UNSA Énergies les instigateurs de ces amendements et le groupe parlementaire qui les ont soutenus placent la République en obligés d’acteurs qui s’enrichissent sur le dos de la communauté nationale.

Lire la suite :

 

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR