Les lignes directrices présentées par la fédération pour le secteur de l’énergie

La Fédération Européennes des Services Publics, EPSU* qui représente plus de 8 millions de salariés en Europe, tenait du 4 au 7 juin son 10ème congrès à Dublin.

Après un discours d’ouverture du Président de la République irlandaise sur le future de l’Europe qui a marqué les esprits par son ambition sociale, le chef de la délégation CFE Énergies, Alexandre GRILLAT, est intervenu pour dresser les lignes directrices attendues par la fédération pour le secteur de l’énergie, qui est en première ligne de la transition bas carbone de l’Europe :

  • des investissements massifs dans les infrastructures bas carbone via une intervention publique forte et une régulation guidée par les impératifs de service public et de long terme,
  • une révolution sociétale guidée par la justice sociale notamment avec la création d’emplois de qualité et de véritables avancées sociales afin de susciter l’adhésion des citoyens et des salariés du secteur énergétique,     
  • un véritable projet européen qui ne se limite pas à une construction strictement libérale dont les effets dévastateurs sur les services publics de l’énergie en Europe depuis plus de 20 ans sont avérés.

En conclusion, pour sa première participation à un congrès d’EPSU, la CFE Énergies a eu une parole forte pour défendre ce que sont l’intérêt général, l’exigence du long terme et la défense des biens communs, bref le vent du service public qui doit souffler de nouveau sur l’Europe de l’énergie.

*EPSU : European public service union
https://www.epsu.org/congresses/congress-2019-0?page=1

CFE Energies

GRATUIT
VOIR