Décryptage ENGIE : des services aux solutions clients

Lors du Capital Market Day du 28 février 2019 à Londres, le management d’ENGIE a réaffirmé l’orientation stratégique majeure du Groupe en direction des Services et des Solutions clients. Ce cap correspond à une densification des activités vers des prestations inédites, où le digital serait présent à tous les niveaux, et où les énergies renouvelables, autre axe essentiel de développement, constitueront un atout utilement valorisé.

 

Dans ce contexte, ENGIE procède donc à un rééquilibrage de son portefeuille d’activités en faveur du B to B (Business to Business) et du B to T (Business to Territory), ainsi qu’une limitation de sa présence géographique mondiale sur des zones choisies.

 

Le Groupe part du constat que la complexité migre vers l’aval, et plus précisément vers :
  • les usages de l’énergie,
  • l’efficacité des infrastructures des clients,
  • un contexte renforcé d’exigences de nature environnementale.
​[…]
Le Groupe entend se positionner sur l’ensemble des business models de la chaîne de valeurs :
  • le conseil et l’ingénierie,
  • l’installation / construction,
  • les contrats de délégation de process et de services,
  • l’exploitation et la maintenance.
Cette activité est riche en compétences et nécessite le déploiement et l’association de ressources humaines dans 8 principaux domaines sur lesquels ENGIE est présent ou souhaite se renforcer :
  • le génie électrique et la connectique,
  • le génie climatique,
  • le génie mécanique et la robotique,
  • la gestion des ressources,
  • l’énergie distribuée,
  • le facility management,
  • le conseil / ingénierie,
  • la data science.
[…]

 

La position de la CFE-CGC
La CFE-CGC prend acte de la refonte du portefeuille d’activités d’ENGIE entamée depuis 2016. Un volume important de cessions industrielles, concernant essentiellement des actifs du secteur merchant(1) ont été réalisées (plus de 15 G€ en 3 ans), mais la croissance de l’EBITDA de 50 % annoncée sur les services n’a pas été totalement réalisée sur les 3 dernières années.
[…]
(1) secteur dont l’EBITDA est fortement exposé aux variations du prix des matières premières et des hydrocarbures ; on l’oppose classiquement aux secteurs contractés ou régulés.

Comme trop souvent malheureusement, les grands absents de ces dernières annonces restent encore les salariés qui sont les premiers contributeurs et ambassadeurs de cette nouvelle stratégie de développement.

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR