… et le secteur énergétique !

L’objet social des énergéticiens français doit intégrer
la responsabilité sociale, environnementale et climatique

 

Alors que le défi climatique et la crise sociale font de la responsabilité sociale et environnementale le destin des entreprises, la CFE Énergies appelle le Gouvernement à se saisir de sa propre loi PACTE pour faire évoluer l’objet social des énergéticiens français dont l’État est actionnaire. Le Gouvernement ferait ainsi la preuve de son engagement en faveur du climat et de la responsabilité sociale, et les énergéticiens EDF et ENGIE concrétiseraient dans leur gouvernance leurs engagements en matière de responsabilité sociétale.

Alors que le Gouvernement défend, avec la loi PACTE aujourd’hui en débat au Sénat, les notions d’intérêt social et de raison d’être de l’entreprise, c’est l’ensemble du monde économique qui affiche son engagement en faveur de la responsabilité sociale des entreprises. Quand les dirigeants de Michelin et d’ENGIE déclarent que « la responsabilité sociétale est le destin des entreprises » que « rien ne doit empêcher de contribuer à l’intérêt général », c’est le MEDEF qui vient de se doter d’une raison d’être.

[…]

Lire la suite du Communiqué de Presse complet

CFE Energies

GRATUIT
VOIR