Pour un développement social en cohérence avec le développement économique du Groupe

Les coordinations syndicales, CFE-CGC, CGT, CFDT et FO, ainsi que les Secrétaires du Comité européen et le Comité groupe France, ont rencontré le Président du Groupe, Monsieur Jean-Pierre Clamadieu, en présence de la Directrice générale Madame Isabelle Kocher et du DRH groupe Monsieur Pierre Deheunynck.

Lors de ce rendez-vous, la CFE-CGC a plaidé pour un développement social en cohérence avec le développement économique du Groupe. Elle a notamment rappelé que les salariés ont largement contribué aux efforts demandés par le Groupe et à l’atteinte des objectifs du plan de transformation 2016-2018, et que la reconnaissance de leur engagement passe par la mise en place d’un socle social ambitieux et pérenne qui permet de récompenser tous les salariés pour les résultats obtenus par le Groupe.

Par ailleurs, la CFE-CGC a soutenu que le développement de nouveaux moteurs de croissance du Groupe nécessite des investissements importants internes et externes, afin de renforcer les métiers du Groupe (Services et solutions, les infrastructures, le développement du Gaz, les énergies renouvelables etc.) et de développer des actifs nécessaires à la croissance du Groupe.

De plus, la CFE-CGC a indiqué que le niveau du dividende et le plan lean 2018 actuel réduisent les capacités d’investissement et ralentissent le développement du Groupe. Pour la CFE-CGC, il convient de revoir la détermination du dividende et d’abaisser son niveau, et de sortir des mécanismes « lean » de réduction de coûts qui ne prennent pas en compte la réalité économique des filiales. Il faut donner plus de liberté aux filiales dans leur développement et dans leur capacité à l’amélioration continue de leur l’efficience.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR