Retour sur la deuxième journée

Un nouveau souffle

Plus de 15 rendez-vous, sous forme de tables rondes et d’ateliers et une remise de prix pour la première édition Innov’trophées ont animé cette deuxième journée de l’université d’hiver de la formation professionnelle à Biarritz qui se tient tous les deux ans. 
La formation sous quelles formes ? 
De nombreuses expérimentations voient le jour, 3 ont retenu notre attention :
  • Formation En Situation de Travail (FEST), connaissez- vous ?

Cette expérimentation est à l’étude pour les TPE PME et les salariés peu qualifiés. elle vise à joindre deux approches, le droit et l’intention pédagogique qui sont complètement disjointes aujourd’hui. L’hypothèse est de penser l’action d’accompagnement à partir d’une situation de travail, de confronter théorie et pratique (réflexivité). L’idée n’est pas nouvelle, ce qui est nouveau est de l’expérimenter en tenant compte des obligations de l’employeur de garantir l’employabilité des salariés. A suivre…

  • Décloisonnement des pratiques pour offrir à tous des compétences … RH et accompagnement en transition… quelques exemples :
L’idée proposée par la Start up OpenClassRooms est la suivante. En croisant des données qualitatives récoltées auprès des branches professionnelles et des données quantitatives telles les offres d’emploi publiées sur le net, l’équipe de cette Start up produit des programmes de formation. L’intégration du numérique au service de la formation, une initiative certifiante !
Côté entreprise, ENGIE a décidé de travailler en trois dispositifs : Engie School, Engie Skills, Engie Mobility. Cette approche veut accompagner les salariés dont le métier est en déclin vers des métiers en développement.
En agence, la coopération est une pratique qui séduit. Erasmus ++, programme européen de formation et d’études financés notamment par le FSE et le FEDER, a créé des alliances sectorielles de compétences avec les offres d’emploi et les formations. Aujourd’hui un programme développé par l’Allemagne, la Bulgarie, l’Espagne et la Grèce tente de créer des formations en lien avec la géothermie et le solaire. Ensemble représentants d’entreprises, d’organismes de formation, de salariés et des chercheurs partagent leurs visions du secteur en termes de compétence et de cursus de formation pour créer ensemble des modules de formation.  
  • Innovation dans la reconnaissance des compétences … comment intégrer dans les modèles existants des pratiques plus modernes 
Prenons PIX une plateforme en ligne d’évaluation et de certification des compétences numériques ouverte à tous. Une inscription suffit pour se former en se testant, la demande de certification est en cours d’obtention auprès des acteurs du Répertoire National des Certifications Professionnelles.
L’éducation nationale rappelle que l’obtention d’un diplôme, titre, certificat est le gage de l’insertion professionnelle et s’est donc saisie de l’intégration des blocs de compétences pour l’obtention du diplôme. Une innovation qui a comme conséquence la suppression de la durée réglementaire de la formation et la suppression de la limitation de validité des 5 ans des unités acquises. Ainsi l’éducation nationale poursuit une stratégie de la certification en laissant le temps et en donnant un accès à la formation par bloc. Step by step.
Les Chambres de Commerce et de l’Industrie ont également investi dans le déploiement des blocs de compétences afin de permettre l’obtention de titres. Pour créer les blocs, les CCI interviewent les personnes qui exercent le métier et créent les descriptifs du métier, son référentiel de compétences et proposent ainsi des modules de formation composés de blocs qui convoqueront la VAE et le CPF pour les financer. 
Il est évident qu’après 45 ans d’exercice, la Formation Professionnelle ne répond plus aux mêmes enjeux qu’à l’origine… aujourd’hui, les acteurs de la formation professionnelle œuvrent et souhaitent répondre à la problématique suivante : comment relier les besoins des individus, de l’écosystème et du collectif ? L’énergie est bien présente … chacun propose des nouvelles pratiques, des nouveaux parcours, des approches décloisonnées, des périmètres plus larges…
La recherche d’un nouveau souffle est bien palpable, en gage de récompense pour cette prise de conscience, je proposerais de mettre en place un PIC au carré… plus exactement en complément du Pic “Plan d’Investissement des Compétences” pour les citoyens demandeurs d’emploi en situation précaire, un plan porté à bout de bras par Estelle SAUVAT, Haut Commissaire à la Transformation des Compétences. Je déploierais en parallèle un PIC dédié aux acteurs de la formation professionnelle car si hier mon interrogation portait sur la forme, aujourd’hui elle porte sur comment tout connaître et répondre qualitativement à ce besoin d’individualisation qui ne fait qu’accentuer la complexité du système.
Tout l’enjeu est désormais d’orchestrer l’information de la formation avec la connaissance des ou de ses droits et surtout et enfin de rendre accessible simplement l’accès à toutes ces formations, mettre un point final aux parcours du combattant pour se former ! Donc un PIC pour tous “étudiants, salariés, demandeurs d’emploi, acteurs de la formation” qui rayonnera au sein des entreprises par ricochet !
CFE Energies

GRATUIT
VOIR