L’Alliance CFE UNSA Énergies sera vigilante …

 … à ce que les indemnisations promises aillent bien à EDF et ses salariés

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire a confirmé jeudi 18 janvier la fermeture politique du CNPE* de Fessenheim et la volonté du gouvernement d’accompagner au mieux cette transition. L’Alliance CFE UNSA Énergies a insisté auprès du ministre sur l’importance d’un accompagnement social exemplaire de cette fermeture anticipée. La rencontre en intersyndicale de plus de trois heures et demi à la préfecture de Colmar a certes bénéficié d’une écoute réciproque et respectueuse, mais il n’est pas question de se laisser endormir par une amabilité ministérielle de grande qualité.

La vigilance est de mise pour l’indemnisation d’EDF, qui doit être à la hauteur du préjudice subi par l’entreprise. Elle doit comporter un volet social à la hauteur de l’effort exceptionnel fourni et à fournir par l’ensemble des salariés et ne pas retourner à l’État sous forme par exemple d’un dividende exceptionnel aux actionnaires. Les discussions entre syndicats et direction ne pourront aboutir à un résultat digne du professionnalisme et de la loyauté des salariés que si l’entreprise n’est pas étranglée par son actionnaire majoritaire.

Le ministre s’est montré volontariste : « On est prêts à mettre les moyens pour que ça se passe bien » : chiche ! Que cet argent aille vraiment au bassin d’emploi de Fessenheim et non par exemple à Charleville Mézières. Il s’est également dit prêt à recourir à la Loi si besoin : chiche ! Qu’il fasse supprimer immédiatement l’Arenh**, qui plombe les finances d’EDF.

Les représentants de l’Alliance CFE UNSA Énergies, Catherine Halbwachs, déléguée fédérale et Anne Laszlo, déléguée syndicale à Fessenheim, ont dès le début de la réunion demandé, comme l’ont également fait nos homologues des autres organismes syndicales, que les collègues prestataires fassent également l’objet d’une attention et d’un traitement exemplaires.

Évidemment, nous avons tous rappelé notre opposition à la fermeture anticipée de notre site industriel sûr, rentable et dont notre pays a besoin.

* Centre Nucléaire de Production d’Électricité
** Accès régulé à l’électricité nucléaire historique

CFE Energies

GRATUIT
VOIR