Profitez-en pour faire le point sur votre protection décès / invalidité !

Certains d’entre vous sont souscripteurs d’Égéprévoyance, une assurance décès facultative associée aux PEG / PERCO gérés par Natixis. À la suite de l’importante augmentation des primes pour 2018, voilà une bonne occasion de faire le point sur votre couverture prévoyance en général !

Du fait d’une augmentation notable depuis deux ans du nombre de sinistres et du montant d’épargne couverte, l’assureur Natixis / BPCE a décidé d’augmenter fortement les primes, pour la première fois depuis 2005 : de 45,80 € à 118,80 € par an pour l’option 3 (la plus complète). La marche est haute, mais cela ne fait que refléter la réalité économique du contrat. Le contrat peut néanmoins rester intéressant en fonction de votre situation (comparez !).

À cette occasion, et en ce début d’année, pourquoi ne pas prendre la résolution de faire le point globalement sur la couverture décès / invalidité de votre famille ?

Ce sujet est souvent négligé, voir oublié. Or, une couverture inadaptée peut avoir des conséquences majeures et irréversibles pour vos proches en cas de coup dur.

Des dispositions statutaires existent, ainsi qu’une couverture de branche depuis 2008. Pour y voir plus clair, la CFE Énergies met à votre disposition une fiche « À vos droits, prêts ? PARTEZ ! » sur la Prévoyance : cliquez ici pour la consulter !

Retenez les points suivants :

  • Posez-vous la question : « si je décède ou devient totalement invalide, quelles seraient les conséquences financières et patrimoniales à long terme pour ma famille ? ».
  • Posez-vous cette question tous les 4 ou 5 ans ou à la suite d’un événement familial.
  • Faites un point sur votre patrimoine car la succession peut (ou non) couvrir tout ou partie des besoins de votre famille. N’hésitez pas à consulter un notaire.
  • Comparez les offres d’assurance décès du marché (assureurs, mutuelles, institutions de prévoyance) !

Évoquons ici le contrat IDCP, proposé par la CCAS. Celui-ci n’est plus un passage obligé, ni généralement le meilleur choix. En effet, ce contrat est peu lisible et supporte d’énormes frais de gestion. Sur ce sujet comme sur le reste de sa gestion, la CCAS reste retranchée dans son idéologie. Dans ce contexte, la situation financière du contrat IDCP ne peut que se dégrader.

Faites un cadeau à votre famille : offrez-lui une bonne protection !

CFE Energies

GRATUIT
VOIR