Le gouvernement doit aligner la politique énergétique du pays…

… avec l’ambition  industrielle affichée par le Premier Ministre au Conseil National de l’Industrie.

Lors du Conseil National de l’Industrie, le Premier ministre a livré un plaidoyer en faveur de l’industrie, annonçant qu’ « on ne va pas lâcher notre industrie ». Parce qu’elle érige le développement des filières industrielles et d’emplois durables et qualifiés en priorité, la CFE Énergies salue ce volontarisme industriel. Elle demande au Gouvernement de passer aux travaux pratiques en alignant sa politique énergétique avec son ambition industrielle et en plaçant le réflexe industrie / emploi au cœur de la programmation pluriannuelle de l’énergie.

En affichant au dernier Conseil National de l’Industrie qu’il voulait d’ « un pays industriel » et qu’il fallait « avoir le réflexe industrie dans nos décisions », le Premier Ministre a clairement affiché son ambition industrielle, défendant « le développement volontariste de nouvelles filières industrielles » tout en demandant à intégrer les enjeux industriels aux travaux de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). La CFE Énergies salue ce volontarisme industriel, tout en considérant qu’après avoir placé le débat énergétique sur le terrain industriel en abandonnant l’échéance irréaliste de 2025, le Gouvernement doit faire preuve du même pragmatisme en irriguant sa politique énergétique de son ambition en matière de politique industrielle et de la stratégie de l’État actionnaire.

Pour la CFE Énergies, défendre l’industrie, c’est tout d’abord bâtir une PPE qui préserve l’atout d’une compétitivité énergétique cruciale pour l’industrie française mais aussi pour inciter des investisseurs à investir en France et à ainsi participer à la reconquête industrielle du pays. Cet impératif qui semble aussi être celui du Gouvernement suppose d’objectiver les travaux de la PPE d’analyses socio-économiques qui elles-seules permettront de faire les bons choix et de bâtir une politique énergétique pragmatique et soutenable par l’économie et l’industrie française.

Lire la suite du communiqué de presse

CFE Energies

GRATUIT
VOIR