NON à la délocalisation des emplois français

Les salariés d’Engie, par l’intermédiaire des 5 organisations syndicales solidaires, assignent la Direction en justice afin que celle-ci respecte enfin ses engagement.

Paris le 7 novembre 2017. À fin décembre 2017, ce sont près de 1.200 emplois « clientèle » qui auront été délocalisés, en catimini, dans des pays à très bas coûts comme le Sénégal ou le Cameroun, après le Maroc, le Portugal et l’Ile Maurice. La Direction qualifie « d’expérimentation » cette véritable hémorragie d’emplois afin de s’affranchir d’une information – consultation devant le Comité d’Établissement du Commercialisateur d’Engie.

Communiqué de presse intersyndical

CFE Energies

GRATUIT
VOIR