… des appétits étrangers.

Lors de son discours sur l’État de l’Union le 13 septembre dernier, le Président de Commission européenne, Jean-Claude JUNKER, a annoncé une proposition de règlement européen créant un cadre pour la revue des investissements directs étrangers. Il s’agit en fait de mettre sous surveillance les rachats d’entreprises de secteurs stratégiques (comme le spatial, les infrastructures de transports ou énergétiques) qui disposent de fonds européens et lorsqu’un État membre voudra vérifier qu’un rachat dans un autre État ne menace pas ses propres intérêts.

Cette nécessité d’avoir une Europe qui protège avait été présentée par Jean-Claude JUNKER en 2016. Depuis plusieurs mois, la France, l’Allemagne et l’Italie militent en faveur de cette réglementation tout en ayant, notamment en France, eu des actes contraires comme le prouve la vente de l’Aéroport de Toulouse à un investisseur chinois, vente finalisée à l’été 2015 par le Ministre de l’Économie de l’époque qui soutient aujourd’hui une politique différente.

La CFE Énergies se félicite de cette initiative car elle considère que les infrastructures énergétiques sont essentielles à la souveraineté et à la sécurité des approvisionnements. Pour mémoire, la CFE Énergies avait dénoncé les rachats effectués par des groupes chinois d’une partie du capital du gestionnaire du réseau de transport portugais ou plus récemment de l’aéroport de Toulouse.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR