La CFE Energies dépose un recours en annulation

Devant la nécessité de bâtir une régulation qui prépare l’avenir du système électrique, la CFE Energies vient de déposer auprès du Conseil d’Etat un recours en annulation des délibérations de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) relatives au TURPE 5. La CFE Energies considère en effet qu’en l’état, le TURPE 5 ne permet pas de garantir la continuité du service public.

Depuis l’automne 2016, les avis négatifs sur le projet d’évolution du tarif d’acheminement pour la Distribution publique d’électricité, dite TURPE 5, n’ont cessé de s’accumuler. Pourtant, malgré l’avis négatif du Conseil Supérieur de l’Energie et la demande du Gouvernement en faveur d’une nouvelle délibération sur ce tarif d’acheminement, la CRE est restée sourde aux demandes d’une régulation qui prépare l’avenir du système électrique français et qui assure la continuité du service public de Distribution d’électricité.

Dès 2016, la CFE Energies n’a eu de cesse de dénoncer la précipitation de la CRE à anticiper la construction du TURPE 5 et de demander que l’on prenne le temps d’une véritable réflexion de fond qui prenne en compte l’ensemble des enjeux de la Distribution d’électricité.

Lire l'intégralité du communiqué :

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1